Qu’est-ce que l'infrastructure composable ?

Dans l’infrastructure composable, les ressources de calcul, de stockage et de réseau sont extraites de leurs emplacements physiques et peuvent être gérées par logiciel, par le biais d’une interface en ligne. Grâce à l’infrastructure composable, les ressources du datacenter sont disponibles facilement sous forme de services cloud. Elle constitue la base des solutions cloud hybride et privé.

Pourquoi choisir l’infrastructure composable ?

En plus de la stabilité, les services informatiques modernes doivent proposer une certaine agilité, ou la capacité à répondre à la volée aux nouveaux besoins de l’entreprise. L’informatique traditionnelle se concentrait généralement sur la « gestion des opérations courantes » tout en réduisant les coûts au minimum. L’informatique moderne devra également être à même d’obtenir une vitesse opérationnelle élevée, afin de permettre aux entreprises de fournir rapidement de nouveaux produits et services sur le marché.

Les solutions d’infrastructure classiques existaient bien avant la virtualisation. De nouveaux serveurs physiques et solutions de stockage et de mise en réseau personnalisés sont maintenant nécessaires pour prendre en charge les nouvelles applications. Dans ce modèle, vous devez concevoir des silos d’infrastructure pour prendre en charge différentes charges de travail, ce qui a pour conséquence d’augmenter les coûts et la complexité de votre datacenter.

L’infrastructure composable supprime ce besoin d’environnements spécifiques aux charges de travail et fournit un ensemble fluide de ressources que vous pouvez combiner de façon dynamique pour répondre aux besoins uniques de chaque application. Elle offre la meilleure performance possible pour les applications, réduit la sous-exploitation et le surprovisionnement, et crée un datacenter plus agile et économique. Grâce à l’infrastructure composable, le département informatique peut provisionner une infrastructure sur site aussi rapidement que pour acquérir et déployer les ressources du cloud public et ce sans aucun effort. 

Contrairement aux solutions d’infrastructure simplifiées, comme l’infrastructure convergente et hyper-convergente, l’infrastructure composable offre au service informatique la capacité de maintenir les charges de travail physiques dans le même environnement que celui qui supporte les charges de travail virtuelles et conteneurisées.

Quels sont les bénéfices de l'infrastructure composable pour l’entreprise ?

Une infrastructure qui peut être provisionnée à la volée avec une intelligence définie par logiciel permet d’optimiser les performances des applications. Le regroupement logique des ressources permet de réduite la sous-exploitation et le surprovisionnement afin de créer un datacenter plus agile et plus économique. Une interface de gestion unifiée intègre les opérations et l’infrastructure en silos existante, et permet de proposer l’informatique comme un service, afin que les pratiques de DevOps modernes puissent être adoptées par les entités qui ont d’anciennes applications qui doivent rester sur site.

Quand utiliser l’infrastructure composable ?

L’infrastructure composable peut être utilisée efficacement dans de nombreux cas, mais son utilité est particulièrement importante lorsque certaines applications doivent être exécutées sur une infrastructure sans système d’exploitation (ou bare metal) plutôt qu’une infrastructure virtualisée.

Terminologie de l’infrastructure composable

  • Bare metal : Désigne un disque dur sans logiciel ni système d’exploitation. Les « applications bare metal » s’exécutent directement sur le matériel et doivent tenir compte des spécificités de celui-ci. Les « serveurs bare metal » ne sont ni virtualisés ni partagés par plusieurs entités ; il s’agit de serveurs traditionnels dédiés à un seul locataire. Les anciens systèmes et applications de l’entreprise fonctionnent souvent sur du bare metal et les coûts de migration, les inquiétudes concernant les performances et les exigences légales font que bien souvent les entreprises ne souhaitent pas les déplacer.
  • Conteneur : Les conteneurs d'applications sont des environnements d'exécution légers qui fournissent aux applications les fichiers, les variables et les bibliothèques dont ils ont besoin pour fonctionner tout en maximisant leur portabilité. Contrairement aux machines virtuelles, les conteneurs utilisent le système d'exploitation (OS) de leur hôte, plutôt que de fournir le leur.
  • Pools de ressources fluides : Les ressources de calcul, de stockage et de mise en réseau deviennent fluides lorsqu’elles sont séparées de l’infrastructure physique sous-jacente et indépendantes les unes des autres.
  • Hyperviseur : Un hyperviseur peut être un logiciel, un micrologiciel ou un équipement. Quelle que soit sa forme, il sert de « contrôleur de machine virtuelle » (ou VMM pour Virtual Machine Monitor) et constitue une couche qui extrait les ressources du matériel et crée des machines virtuelles exécutant des systèmes d’exploitation et applications.
  • Infrastructure comme code : L’infrastructure composable permet de provisionner les ressources de calcul en code, supprimant le besoin de configurer physiquement le matériel pour répondre aux besoins des applications, qu’elles soient nouvelles ou mises à jour.
  • Silo informatique : Lorsque les applications sont exécutées sur une infrastructure dédiée, elles sont coincées dans des « silos informatiques » difficiles à faire évoluer ou à gérer.
  • Applications critiques : De nombreuses applications anciennes sont essentielles, ce qui signifie qu’elles revêtent une telle importance dans les opérations commerciales que toute panne perturbe considérablement les performances attendues, affectant souvent les revenus ou d’autres résultats critiques. Les applications critiques sont souvent exécutées sur des serveurs dédiés.
  • Intelligence définie par logiciel : Pour déployer rapidement l’infrastructure, les entreprises souhaitent de plus en plus traiter l’infrastructure comme un logiciel. Cela leur permet de la déployer, d'en gérer les différentes versions et de la mettre hors service de la même manière qu'ils gèrent les logiciels d’applications qu'ils ont développés. Cette couche logicielle commune puissante se transforme en une couche d'abstraction complète, configurable et programmable pour toutes les ressources du datacenter.
  • Infrastructure sans état : Dans le modèle d’infrastructure composable, même les applications exécutées directement sur l’infrastructure physique sont sans état, car elles sont contrôlées par logiciel et peuvent être déplacées comme bon vous semble.

Solutions pour l’infrastructure composable

HPE Synergy 

HPE Synergy 

Gagnez en efficacité et contrôle, et déployez rapidement les ressources informatiques pour toute charge de travail via une interface unique grâce à cette puissante solution définie par logiciel.

En savoir plus

HPE OneView

HPE OneView

Déployez l’infrastructure plus vite, simplifiez les opérations du cycle de vie et améliorez la productivité avec cette approche innovante de la gestion d’infrastructure reposant sur une intelligence définie par logiciel.

En savoir plus

HPE OneSphere 

HPE OneSphere 

Offrez à la demande les ressources, les environnements d’exploitation et les applications à l’ensemble du système IT grâce à une architecture unifiée et une nouvelle approche de la gestion de l’informatique hybride.

En savoir plus

Contactez-nous 

En savoir plus sur les solutions d’infrastructure composable de HPE

Ressources

Infographie : Découvrez comment l'infrastructure composable peut aider votre entreprise

Infographie

Avec l'infrastructure composable, l'infrastructure informatique devient un outil.

Infographie : Qu’est-ce que l’infrastructure composable ?

Infographie

Avec l'infrastructure composable, l'infrastructure informatique devient un outil.

Infographie : Quels sont les avantages d'une infrastructure composable

Infographie

Du fait de la transformation digitale des entreprises, le rôle de l'informatique est amené à évoluer.

Infographie : Pourquoi vous avez besoin d'une infrastructure composable

Infographie

L'entreprise moderne exerce des pressions opposées sur la fonction informatique.

Rapport d'analyste : Quantifier le manque d’efficacité du datacenter : opter pour l’infrastructure composable

Rapport d'analyste | PDF | 931 Ko

La quasi-totalité des datacenters informatiques en entreprise ne sont pas totalement efficaces. Découvrez comment les solutions telles que HPE Synergy peuvent faciliter l’optimisation de vos opérations informatiques et faire prospérer votre entreprise dans l’économie des idées.