Multicloud

Qu’est-ce que le multicloud ?

Le multicloud est un modèle de cloud computing dans lequel une organisation répartit des actifs sur au moins deux clouds de prestataires différents, qu’ils soient publics ou privés.

Pourquoi le multicloud est-il si apprécié ?

Presque toutes les organisations sont devenues trop grandes pour cantonner leur infrastructure IT à un environnement cloud unique. Afin d’assurer le bon fonctionnement de leurs activités, la plupart d’entre elles utilisent une combinaison de clouds publics et privés provenant de plusieurs prestataires. Le déploiement d’une infrastructure virtuelle multicloud facilite l’atteinte de nombreux objectifs commerciaux, ce qui a conduit à sa domination dans l’informatique.

Dans les faits, selon un rapport de 2020, 93 % des entreprises qui comptent plus de 1 000 employés ont recours à une stratégie multicloud. Et selon une autre enquête, 98 % prévoient de faire le changement d’ici 2021.

Que doivent prendre en compte les entreprises lorsqu’elles créent une stratégie multicloud ?

À mesure que les organisations développent leurs stratégies multiclouds, elles doivent prendre en considération les formats et les encodages d’API de chaque cloud, l’accès des utilisateurs, ainsi que l’emplacement des données, des applications et des services Web pour créer une expérience fluide. Prendre soin de l’intégration des ressources, des problèmes de sécurité et des différentes réglementations en matière de confidentialité est également essentiel à la conception. Cependant, avec une planification minutieuse, l’architecture multicloud résultante devrait faciliter l’accès et la gestion des données depuis n’importe où et avec la plus faible latence possible.

Architecture et composants multiclouds

A. Maîtrise des composants d’un environnement multicloud :

 

Un environnement multicloud est une architecture informatique qui fait appel à plusieurs fournisseurs de services cloud pour répondre à divers besoins métier. Il peut associer des clouds publics, privés et hybrides. Maîtriser les composants d’un environnement multicloud est une condition cruciale pour développer une gestion et une optimisation efficaces :

  • Ressources cloud : des éléments fondamentaux comme les machines virtuelles, le stockage et les bases de données des différents fournisseurs pour optimiser les coûts et les performances.
  • Réseaux : la clé de voûte d’une connectivité sécurisée, ce qui inclut les VPC et les réseaux virtuels.
  • Outils de gestion : des éléments essentiels à l’orchestration des ressources comme Kubernetes, Terraform et les plateformes de gestion du cloud.
  • Outils de sécurité : l’IAM, le chiffrement et la CSPM garantissent la sécurité et la conformité des données multiclouds.
  • Surveillance et analyse : essentielles pour l’obtention d’informations sur les performances, l’optimisation des coûts et l’analyse des journaux.

 

B. Considérations relatives à la portabilité des données et à la compatibilité des applications :

  • Formats et normes de données : les formats ouverts limitent les risques d’enfermement propriétaire et facilitent la migration des données.
  • Outils de migration des données : investissez dans AWS DataSync Azure Data Factory pour assurer une migration transparente de vos données.
  • Conception des applications : choisissez une conception faisant abstraction du fournisseur cloud, avec des conteneurs – comme Docker –, et Kubernetes.
  • Compatibilité des API : assurez-vous que les API fonctionnent avec tous les fournisseurs afin d’éviter les problèmes d’intégration.
  • Tests et validation : des tests rigoureux permettent d’identifier et de résoudre les problèmes de compatibilité dans les configurations multiclouds.
  • Sauvegarde et récupération des données : implémentez des stratégies robustes de résilience des données et de reprise après sinistre.

Développement d’applications cloud-native dans les environnements multiclouds

A. Concevoir des applications pour la compatibilité multicloud :

 

  • Services découplés : adoptez une architecture de microservices afin de profiter d’un choix de fournisseurs cloud plus flexible pour divers composants applicatifs.
  • API autonomes à l’égard du fournisseur cloud : créez des API et des interfaces opérant uniformément avec tous les fournisseurs cloud concernés aux fins d’intégration et de portabilité.
  • Indépendance des données : isolez les couches d’accès aux données et utilisez des formats de données standardisés afin d’éviter l’enfermement propriétaire. Envisagez des bases de données multiclouds pour optimiser la disponibilité des données.
  • Découverte de services : implémentez des mécanismes dynamiques de découverte de services, qui assureront la connexion aux services au sein des clouds.
  • Équilibrage de charge et basculement : utilisez des équilibreurs de charge et des mécanismes de basculement faisant abstraction du cloud afin d’assurer une haute disponibilité entre les fournisseurs cloud.

 

B. Implémenter des architectures cloud-native dans les environnements multiclouds :

 

  • Conteneurs : utilisez Docker et Kubernetes pour uniformiser le déploiement des applications entre les fournisseurs cloud.
  • Informatique sans serveur : utilisez des plateformes sans serveur comme AWS Lambda, Azure Functions et Google Cloud Functions afin de bénéficier de composants évolutifs, orientés événements, capables de traiter les complexités de l’infrastructure.
  • Passerelles API : gérez et sécurisez des API sur plusieurs clouds grâce à des passerelles API cloud-native offrant des fonctionnalités telles que la limitation de débit et la mise en cache.
  • Adaptation automatique : implémentez des politiques de mise à l’échelle automatique afin d’ajuster les ressources en fonction des exigences des charges de travail et en exploitant les capacités des fournisseurs multiclouds.
  • Observabilité et surveillance : obtenez des informations grâce à des outils d’observabilité cloud-native tels que Prometheus, Grafana et autres services spécifiques aux fournisseurs pour assurer la résolution des incidents dans votre environnement multicloud.

 

C. Utiliser la conteneurisation et l’informatique sans serveur pour améliorer la portabilité :

 

  • Orchestration de conteneurs : utilisez Kubernetes pour gérer uniformément les applications conteneurisées entre les divers fournisseurs cloud et l’infrastructure sur site.
  • Fonctions sans serveur : développez et déployez des fonctions sans serveur indépendamment des fournisseurs grâce à des frameworks.
  • Infrastructure as code (IaC) : définissez et gérez les ressources cloud de manière uniforme au sein des clouds avec des outils d’IaC tels que Terraform et AWS CloudFormation.
  • Pipelines CI/CD intercloud : automatisez le déploiement avec des pipelines CI/CD, en utilisant des outils tels que Jenkins, Travis CI et GitLab CI/CD.
  • Surveillance et traçage : utilisez des solutions de surveillance et de traçage cohérentes avec des outils open source tels que Jaeger et Zipkin, pouvant fonctionner dans divers environnements cloud.

 

En suivant ces stratégies, les entreprises peuvent créer des applications hautement portables et résilientes, capables de s’exécuter de manière transparente entre les différents fournisseurs cloud dans un environnement multicloud, ce qui optimise leur flexibilité et leur adaptabilité.

Sécurité et conformité dans les environnements multiclouds

A. Considérations et défis liés à la sécurité multicloud :

 

  • Sécurité des données : assurez le chiffrement des données passives et en transit chez tous les fournisseurs cloud afin d’éviter les violations.
  • Gestion des identités et des accès (IAM) : gérez la complexité des accès avec le contrôle d’accès basé sur les rôles (RBAC) et la plupart des pratiques d’accès privilégié mineures.
  • Sécurité du réseau : mettez en place des pare-feux, des mesures de détection d’intrusion et des VPN pour sécuriser les configurations réseau.
  • Journalisation et surveillance : centralisez les journaux et utilisez des systèmes de gestion des informations et des événements de sécurité (SIEM) pour détecter les menaces en temps réel.
  • Automatisation de la sécurité : automatisez les politiques de sécurité à l’aide d’outils de configuration.
  • Gestion des incidents : développez un plan de gestion des incidents dans le multicloud en définissant clairement les rôles et les responsabilités.

 

B. Gestion des identités et des accès (IAM) dans une configuration multicloud :

 

  • Fédération de l’IAM : créez des relations de confiance entre le fournisseur d’identité et les fournisseurs cloud.
  • Contrôle d’accès basé sur des rôles (RBAC) : définissez des rôles et des autorisations uniformes dans tous les clouds.
  • Solutions d’IAM intercloud : explorez les solutions d’IAM tierces pour une gestion centralisée.
  • Authentification multifactorielle (MFA) : appliquez une MFA pour une sécurité accrue et des comptes hyperprivilégiés.
  • Audits et examens réguliers : vérifiez régulièrement les politiques d’IAM et les contrôles d’accès.

 

C. Conformité et considérations réglementaires pour les déploiements multiclouds :

 

  • Résidence et souveraineté des données : respectez les lois en vigueur sur la résidence et la souveraineté des données en sélectionnant les régions adéquates pour vos clouds.
  • Chiffrement des données : chiffrez les données passives et en transit, et gardez le contrôle sur les clés de chiffrement.
  • Audits et rapports : implémentez des mécanismes d’audit et de génération de rapports garantissant votre conformité aux normes sectorielles.
  • Conservation des données : appliquez les politiques de conservation et d’élimination des données en vigueur.
  • Compliance as code : utilisez l’IaC et la gestion de la configuration pour une conformité uniforme.
  • Audits tiers : faites appel à des auditeurs tiers pour valider votre conformité.
  • Documentation et formation : tenez à jour une documentation complète sur la conformité et fournissez une formation aux parties prenantes.

 

Une planification rigoureuse de la sécurité et de la conformité est essentielle pour sécuriser les opérations multiclouds. Vous pouvez ainsi réduire les risques de sécurité et garantir le respect des réglementations en vigueur dans vos environnements cloud.

Optimisation des coûts multiclouds

A. Gestion des coûts du multicloud :

 

  • Visibilité des coûts : utilisez des outils et des tableaux de bord de gestion des coûts pour suivre les dépenses liées à vos clouds.
  • Balisage des ressources : balisez les projets, les équipes et les services pour classer et attribuer les dépenses. Cela permet de simplifier l’identification des facteurs de coûts.
  • Allocation de coûts : allouez correctement les dépenses entre les services ou les projets de l’entreprise pour plus de transparence.
  • Budgétisation : définissez des budgets pour chaque fournisseur cloud et assurez le suivi des dépenses. Vous pouvez définir des alertes pour être avertis lorsque les dépenses dépassent des seuils déterminés.
  • Attribution des coûts : identifiez les services et les ressources générant des coûts. Optimisez ou mettez hors service les ressources inutilisées.
  • Redimensionnement : surveillez l’utilisation des ressources et ajustez la taille des instances et des services en fonction de la charge de travail. De nombreux fournisseurs cloud proposent des solutions de redimensionnement.

 

B. Comparaison des coûts des fournisseurs cloud :

 

  • Analyse du coût total de possession (TCO) : comparez les dépenses associées aux charges de travail sur la durée en considérant plusieurs fournisseurs cloud. Prenez compte des frais de calcul, de stockage, de transfert de données et de support technique.
  • Calculateurs de coûts du cloud : les fournisseurs cloud proposent des calculateurs de coûts en ligne pour évaluer les dépenses liées aux charges de travail sur leurs systèmes. Comparez les coûts initiaux à l’aide de ces calculateurs.
  • Projets pilotes : utilisez différentes plateformes cloud pour collecter les données de coûts réelles, et évaluer les performances et le budget induits pour chaque fournisseur.
  • Outils tiers d’analyse des coûts : les outils tiers d’analyse des coûts peuvent fournir des comparaisons complètes des coûts des fournisseurs cloud.

 

C. Optimisation des coûts dans le multicloud :

 

  • Instances réservées : investissez dans des instances réservées ou des forfaits économiques pour réduire les dépenses liées aux charges de travail récurrentes et prévisibles. Associez les types et les conditions d’instances en fonction de vos besoins. 
  • Instances ponctuelles : pour les charges de travail capables de résister aux interruptions, utilisez des instances ponctuelles ou des machines virtuelles préemptibles. Elles sont beaucoup moins chères que les instances à la demande.
  • Adaptation automatique : implémentez des politiques d’adaptation automatique pour ajuster automatiquement les ressources en fonction de la charge de travail. Réalisez des économies en adaptant vos ressources en cas de faible utilisation.
  • Identification des ressources inactives : évaluez les ressources inutilisées ou sous-utilisées à l’aide de techniques d’automatisation et de surveillance. Automatisez les arrêts ou les interruptions.
  • Optimisation des transferts de données : prenez en compte les frais de transfert de données d’un fournisseur cloud à une autre ou d’une région à une autre. Utilisez des réseaux de diffusion de contenus (CDN) ou des formats de données compressés pour optimiser le transport des données.
  • Politiques de cycle de vie des ressources : automatisez la suppression des données et des ressources après une période donnée.
  • Gouvernance des coûts : implémentez des règles de gouvernance des coûts afin de responsabiliser les équipes quant aux dépenses liées au cloud et de les inciter à respecter les meilleures pratiques en matière d’optimisation des coûts.
  • Utilisation de systèmes sans serveur : adoptez une informatique sans serveur dans la mesure du possible. Les services sans serveur sont rentables pour les charges de travail orientées événements et éliminent les besoins de gestion de l’infrastructure.
  • Utilisez des services cloud-native qui offrent une tarification à l’utilisation et une évolutivité automatisée.
  • Examens réguliers : analysez et améliorez en permanence votre environnement multicloud. Les fournisseurs cloud créent en permanence de nouveaux services et de nouvelles méthodes de tarification. Il est donc très important de se tenir informé.

 

La gestion et l’optimisation des coûts dans les environnements multiclouds nécessitent une attention constante. En surveillant les stratégies d’optimisation des coûts, les entreprises peuvent accroître la valeur qu’elles tirent de leurs investissements multiclouds tout en minimisant les dépenses inutiles.

Gestion des données dans les environnements multiclouds

Gestion des données dans le multicloud : la gestion des données dans un contexte multicloud est un aspect complexe mais essentiel d’une stratégie de cloud computing. Une gestion efficace des données entre plusieurs fournisseurs cloud nécessite une planification minutieuse, des stratégies robustes, ainsi qu’une variété d’outils et de technologies. Voici quelques considérations importantes et des bonnes pratiques pour la gestion des données dans un environnement multicloud :

 

A. Migration et réplication des données dans un environnement multicloud :

 

  • Assurez la compatibilité des données entre les fournisseurs cloud à l’aide de normes ouvertes.
  • Utilisez des fournisseurs cloud ou des outils tiers pour un transfert de données efficace.
  • Implémentez la réplication des données pour optimiser la cohérence entre les régions du cloud.
  • Utilisez des réseaux de diffusion de contenus (CDN) pour réduire les besoins de migration de données.
  • Explorez les options de cloud hybride pour garantir un mouvement de données transparent.

 

B. Sauvegarde de données et reprise après sinistre dans des environnements multiclouds :

 

  • Sauvegardez les données vers plusieurs fournisseurs cloud aux fins de redondance.
  • Créez des copies de sauvegarde à l’aide de snapshots et de réplications interrégionales.
  • Envisagez des solutions de sauvegarde de cloud à cloud pour une sauvegarde spécialisée.
  • Développez un plan de reprise après sinistre complet et testez-le régulièrement.
  • Appliquez des stratégies de conservation de données qui respectent les réglementations en vigueur.

 

C. Gouvernance et conformité des données dans une configuration multicloud :

 

  • Classifiez les données en fonction de leur sensibilité, et appliquez un chiffrement et des contrôles d’accès.
  • Chiffrez les données passives et en transit.
  • Mettez en œuvre des audits et une surveillance pour suivre l’accès aux données et les modifications.
  • Appliquez un contrôle d’accès basé sur des rôles (RBAC) et autorisez les accès selon le principe du moindre privilège.
  • Procédez à des évaluations régulières de la conformité et adhérez aux politiques de gouvernance des données.
  • Assurez la conformité à la souveraineté des données dans les différentes régions.
  • Facilitez la portabilité des données tout en préservant leur intégrité et leur conformité.
  • Définissez des règles de gestion du cycle de vie des données pour leur création, leur utilisation, leur archivage et leur suppression.

 

La gestion des données dans un environnement multicloud nécessite une planification minutieuse et le respect des principes de gouvernance et de conformité des données en vigueur. En observant les pratiques ci-dessus, les entreprises peuvent s’assurer que leurs données restent accessibles, sécurisées et conformes eu égard à leurs fournisseurs cloud.

Performances et évolutivité dans les environnements multiclouds

A. Équilibrage de charge et mise à l’échelle automatique :

 

  • Équilibrage de charge : utilisez des équilibreurs de charge pour répartir uniformément le trafic entre les régions du cloud et les fournisseurs cloud, et promouvoir des charges de travail réactives.
  • Équilibreurs de charge globaux : optimisez les temps de réponse avec des équilibreurs de charge globaux qui acheminent le trafic vers l’instance saine la plus proche.
  • Mise à l’échelle automatique : ajustez automatiquement les instances en fonction des charges de travail afin de gérer les hausses de trafic à l’aide d’une extension horizontale.
  • Équilibrage de charge intercloud : la distribution du trafic entre les différents fournisseurs garantit la redondance et la disponibilité des services pendant les pannes de cloud.

 

B. Disponibilité élevée et tolérance aux pannes :

 

  • Déploiement multirégional : réalisez des déploiements dans plusieurs régions pour promouvoir une haute disponibilité et réduire les risques de temps d’arrêt.
  • Basculement et redondance : configurez le basculement et la redondance entre les applications et l’infrastructure en intégrant les stratégies multiclouds.
  • Actif-actif et actif-passif : choisissez une configuration actif-actif pour une distribution équilibrée, et une configuration actif-passif pour un basculement vers le dispositif de secours.
  • Bilans d’intégrité et surveillance : détectez les défaillances et gérez-les rapidement grâce à des bilans d’intégrité et une surveillance pouvant déclencher un basculement automatisé.
  • Planification de la reprise après sinistre : développez et testez des plans de reprise après sinistre couvrant des scénarios spécifiques au cloud et au multicloud, avec sauvegarde des données dans plusieurs emplacements.

 

C. Suivi et optimisation des performances :

 

  • Outils de surveillance : utilisez des outils cloud-native pour surveiller les performances des applications et l’utilisation des ressources.
  • Surveillance unifiée : envisagez des solutions de surveillance permettant d’avoir une vue unifiée des performances du multicloud.
  • Analyse comparative des performances : évaluez régulièrement vos performances pour identifier les domaines à améliorer.
  • Profilage des applications : identifiez les goulets d’étranglement à l’aide d’outils de profilage, et optimisez le code et les configurations.
  • Réseaux de diffusion de contenus (CDN) : réduisez la latence en utilisant des CDN pour la distribution globale de contenus.
  • Optimisation des contenus : optimisez vos contenus afin de réduire les temps de chargement à l’aide d’outils d’optimisation.
  • Optimisation des bases de données : affinez les réglages de vos bases de données et implémentez des stratégies de mise en cache et d’indexation.
  • Compromis coûts-performances : trouvez le bon équilibre coûts/performances pour votre sélection des ressources en tenant compte des dépenses associées.

 

En veillant à tous ces points, les entreprises peuvent s’assurer que leurs déploiements multiclouds sont réactifs, fiables et capables de s’adapter aux demandes des utilisateurs tout en minimisant les temps d’arrêt, et les goulets d’étranglement affectant les performances.

Interopérabilité et normalisation du cloud

A. Problèmes d’interopérabilité :

 

  • Diversité des API : une gestion uniforme des ressources entre les clouds est difficile en raison de la diversité des API et des interfaces.
  • Portabilité des données : assurer la compatibilité des données entre les clouds est une tâche complexe en raison des différences de formats, de stockage et de services.
  • Orchestration : il est difficile de coordonner les workflows entre les clouds du fait de la diversité des outils d’orchestration.
  • Enfermement propriétaire : il n’est pas aisé d’éviter l’enfermement propriétaire, car des services propriétaires peuvent entraver la migration des charges de travail.

 

B. Normes et initiatives de l’industrie :

 

  • Normes du cloud : le National Institute of Standards and Technology (NIST) définit les normes d’interopérabilité et les bonnes pratiques applicables au cloud computing.
  • Cloud Native Computing Foundation (CNCF) : la CNCF promeut l’utilisation de technologies et d’outils cloud-native tels que Kubernetes pour le déploiement multicloud.
  • Open Container Initiative (OCI) : l’OCI définit des normes de portabilité pour les conteneurs entre les fournisseurs cloud.
  • OpenStack : interopérabilité et portabilité pour la création de clouds privés et hybrides. 

 

C. Communication intercloud et transfert de données :

 

  • Interconnexions directes : les fournisseurs cloud proposent des connexions dédiées pour assurer une communication sécurisée à haut débit.
  • VPN : les VPN permettent de sécuriser les canaux de communication entre les ressources sur site et dans le cloud, et entre les fournisseurs cloud.
  • Intégration des API : il est important d’assurer une interaction entre les programmes et une intégration de services entre les prestataires.
  • Services de transfert de données : des services tels qu’AWS DataSync et Azure Data Box facilitent le transfert sécurisé des données entre les clouds.

 

Une adoption efficace des normes et des stratégies de communication intercloud simplifient l’utilisation du multicloud, et permet aux entreprises d’en exploiter les avantages et de gérer les difficultés associées.

Gestion de la gouvernance et de la conformité dans un environnement multicloud

A. Mise en place de cadres de gouvernance :

 

  • Définition de politiques : définissez des politiques de gouvernance précises couvrant la sécurité, le contrôle d’accès, la gestion des données et le contrôle des coûts.
  • Contrôle d’accès basé sur les rôles (RBAC) : implémentez un RBAC aligné sur des politiques de gouvernance.
  • Balisage des ressources : procédez au balisage des ressources pour l’allocation des coûts et le suivi de la conformité.
  • Normes de conformité : alignez la gouvernance sur les normes de conformité et les réglementations en vigueur.
  • Gestion des changements : établissez des processus d’approbation et de documentation des modifications.
  • Surveillance et application des politiques : utilisez des outils automatisés pour assurer la cohérence des politiques.

 

B. Gestion de la conformité et audits :

 

  • Surveillance continue : implémentez des contrôles de conformité continus.
  • Processus d’audit : tenez des journaux d’activité détaillés.
  • Audits réguliers : effectuez des audits de conformité.
  • Documentation : conservez des rapports de conformité exhaustifs.
  • Gestion des incidents : élaborez des procédures pour la gestion des violations de conformité.
  • Protection des données : chiffrez et protégez vos données sensibles.

 

C. Intégration de la gouvernance multicloud :

 

  • Alignement : alignez-vous sur une gouvernance informatique générale.
  • Soutien de la direction : obtenez le soutien de vos dirigeants.
  • Collaboration : favorisez le travail d’équipe entre le service informatique, l’unité chargée de la conformité et l’unité opérationnelle.
  • Formation : assurez une formation de sensibilisation à la gouvernance.
  • Feedback : recueillez les avis des parties prenantes aux fins d’améliorations.
  • Révisions et mises à jour : ajustez les politiques sur l’évolution de vos besoins.

 

Une gouvernance et une conformité multiclouds efficaces exigent des cadres structurés, une surveillance, une intégration, et une amélioration continue.

Tendances et innovations futures dans le domaine du multicloud

A. Edge computing et stratégies multiclouds distribuées :

 

  • Edge clouds : les entreprises misent sur des multiclouds plus proches des appareils de l’edge afin de réduire la latence des applications IoT et edge.
  • Clouds distribués : les fournisseurs cloud vont étendre leur infrastructure sur plusieurs emplacements afin d’optimiser les performances et la résilience.
  • Intégration 5G : les réseaux 5G facilitent l’émergence de solutions multiclouds pour l’edge computing, ce dont vont profiter les applications de RA et de RV, et les véhicules autonomes.

 

B. Gestion et optimisation multicloud pilotées par l’IA :

 

  • Optimisation des coûts : l’IA et le machine learning optimiseront les coûts du multicloud grâce à l’analyse de l’utilisation et à la consolidation des ressources.
  • Optimisation des performances : les analyses pilotées par l’IA vont accroître les performances du multicloud en ajustant les ressources sur la demande.
  • Sécurité et conformité : l’IA va améliorer la détection des menaces, la surveillance de la conformité, ainsi que les opérations autonomes dans le cloud.

 

C. Progrès à venir pour les outils et plateformes multiclouds :

 

  • Plateformes de gestion : les plateformes de gestion multiclouds vont être plus complètes en matière de provisionnement et d’optimisation.
  • Solutions intercloud : des outils assurant une communication intercloud et un transfert de données transparents vont simplifier les architectures multiclouds.
  • Intégration : des solutions d’intégration d’environnements hybrides et multicloud vont se généraliser.
  • Informatique sans serveur et orchestration de conteneurs : des outils d’orchestration avancés vont permettre de gérer des architectures complexes entre les fournisseurs cloud.
  • Outils de gestion de l’edge : des outils spécialisés pour la gestion de l’edge computing vont apparaître.
  • Efforts de normalisation : des normes en matière de gestion multicloud vont fournir des lignes directrices et des bonnes pratiques.

 

Le multicloud computing va évoluer en s’appuyant sur l’edge computing, la gestion guidée par l’IA, les outils avancés et des initiatives de normalisation continues, qui vont assurer une gestion efficace et sécurisée dans un environnement cloud complexe.

Pourquoi les entreprises utilisent-elles une approche multicloud ?

Les environnements multiclouds offrent plusieurs avantages, mais leur valeur effective dépend des objectifs de l’organisation concernée. Les avantages potentiels incluent une plus grande flexibilité, l’atténuation des risques, l’accès à une technologie coûteuse sans dépenses en capital, une haute disponibilité, etc. Chacun d’entre eux est couvert en détail ci-dessous :

  • Flexibilité : Une infrastructure modulaire flexible aide les entreprises à développer des logiciels plus rapidement, à s’adapter rapidement à l’évolution de la demande et à ne payer que ce qu’elles consomment. Elle permet également aux entreprises de profiter rapidement des avancées technologiques, de sélectionner différents fournisseurs pour combiner des services et de créer des applications plus personnalisées et offrant un avantage concurrentiel.
  • Élasticité : En utilisant plusieurs clouds, les entreprises ont une exposition limitée à un seul fournisseur, ce qui réduit le risque d’interruption et de défaillances de sécurité. Lorsqu’un cloud tombe en panne, les services d’autres prestataires peuvent toujours fonctionner, maintenant votre entreprise en activité. Avec de telles redondances, les entreprises disposent d’une sauvegarde toujours en service et hautement évolutive pour les données, les workflows et les systèmes.
  • Coûts : En utilisant les ressources as-a-service, les entreprises peuvent éviter les dépenses en capital et la hausse des effectifs afin de réduire le coût de la gestion des données. Par ailleurs, comme les prestataires absorbent le coût de la maintenance et des mises à niveau, une entreprise peut affecter davantage de ressources à la fourniture de produits et de services nouveaux ou supplémentaires destinés à ses clients sans avoir à recruter du personnel pour les gérer.
  • Disponibilité/performance : Dès lors qu’il identifie une nouvelle solution ou un nouveau service, un prestataire de cloud peut assurer sa mise en service presque instantanément, alors qu’il lui faut un délai plus élevé sur site. En outre, le déploiement de charges de travail sur des clouds plus proches du lieu de résidence des utilisateurs peut optimiser les temps de réponse et maintenir une haute disponibilité.
  • Innovation : Avec un environnement multicloud, les entreprises peuvent développer des produits et des services nouveaux et améliorés, produire des business models innovants et créer de nouvelles sources de revenus.
  • Souveraineté des données : Les réglementations, les lois et les politiques d’entreprise peuvent exiger que les données résident physiquement dans une région ou un pays donné. Les organisations peuvent utiliser une solution multicloud pour localiser le stockage des données dans les zones réglementées.

Quelle est la différence entre le multicloud et le cloud hybride ?

La principale distinction entre le multicloud et le cloud hybride est que le cloud hybride se compose de différents types de cloud, tels que public/privé et sur/hors site, tandis que le multicloud comprend différents prestataires de services. Le choix entre les deux modèles de cloud dépend des besoins informatiques d’une organisation.

Cloud hybride

Un cloud hybride n’est en fait qu’un objet qui rejoint les environnements distincts des clouds privés et publics. Les deux types de cloud sont ensuite intégrés et agissent comme une seule unité. Les clouds privés et publics partagent les ressources et peuvent déplacer les charges de travail d’un cloud à l’autre en fonction des fluctuations de la demande.

Environnement multicloud

Travailler dans un environnement multicloud est beaucoup plus complexe. Essentiellement, c’est comme résoudre un puzzle avec de nombreuses pièces. Une entreprise peut choisir les composants qui répondent le mieux à ses besoins et les intégrer ou non en fonction de ses objectifs. Bien que cela puisse être difficile, une fois l’environnement assemblé, votre organisation peut bénéficier d’une meilleure utilisation des ressources, d’une meilleure résilience et d’une réduction potentielle des coûts.

Comment les environnements multiclouds sont-ils utilisés ?

Les organisations tirent divers avantages de l’utilisation d’environnements multiclouds, tels que l’évolutivité et la personnalisation, la reprise après sinistre, le développement d’applications et la gestion de services internes de « shadow IT ». Voici quelques exemples :

SNP, premier fournisseur de services SAP en Pologne, a élargi son offre client grâce à des services de stockage avancés de la plateforme Edge to Cloud HPE GreenLake. La plateforme GreenLake a fourni une solution multicloud qui a amélioré la haute disponibilité de stockage intégrée de SNP tout en garantissant la continuité des activités et des opérations sans interruption pour ses clients européens.

 Garrigue,  la plus grande équipe juridique au monde avait besoin d’une solution économique offrant l’agilité et l’évolutivité nécessaires pour gérer les pics de demande avec la même vitesse, fiabilité et performance que celle dont leur entreprise avait besoin pour traiter instantanément n’importe lequel des 70 millions de documents. Les services cloud HPE GreenLake ont changé la donne pour eux. Le service multicloud a fourni une capacité de traitement puissante à un coût connu à l’avance.

Un prestataire d’infrastructure IT as-a-service propose un cloud privé de classe mondiale aux moyennes et grandes entreprises pour faire évoluer leurs applications à l’échelle mondiale. Soucieux d’assurer une disponibilité constante avec des performances applicatives élevées et une qualité de service à l’utilisateur final, blueApache avait du mal à prévoir ses besoins en matériel, entraînant une surcapacité la plupart du temps. Utiliser HPE GreenLake pour gérer son infrastructure cloud lui a permis d’évoluer de manière flexible et économique, et ainsi d’améliorer son délai de rentabilisation et de réduire ses dépenses initiales.

 YF Life,  une grande compagnie d’assurance-vie, souhaitait être en mesure de développer de nouveaux produits et services tout en améliorant l’efficacité de ses processus. L’autre critère essentiel était son besoin d’avoir un strict contrôle sur la conformité réglementaire et les lois sur la souveraineté des données. Ces besoins l’ont amenée vers HPE GreenLakeHPE PointnextHPE OneView et HPE GreenLake Central. Grâce à ces solutions HPE, YF Life a pu réduire son coût total de possession d’environ 35 %, prendre en charge de nouvelles solutions de polices électroniques et obtenir une image plus claire de ses dépenses informatiques.

HPE et le multicloud

En tant que leader historique de l’innovation technologique, HPE propose une suite complète de produits et de services permettant de gérer les environnements multiclouds avec simplicité, et de renforcer la protection et la disponibilité des données. Avec HPE, les clients peuvent élaborer leur stratégie cloud, mettre en œuvre des environnements multiclouds et rationaliser les coûts et les opérations à l’aide de modèles de consommation.

La plateforme Edge to Cloud HPE GreenLake offre l’efficacité opérationnelle et l’agilité dont vous avez besoin, ainsi que la gouvernance, la conformité et la visibilité, le tout dans un seul contrat de paiement à l’utilisation as-a-service. Et avec notre plateforme cloud, vous pouvez rapidement faire évoluer votre infrastructure pour maintenir votre flexibilité financière, préserver les flux de trésorerie, contrôler les dépenses et réduire le coût lié au surprovisionnement des ressources.

HPE GreenLake fournit également le multicloud et les charges de travail as-a-service pour vous aider à obtenir plus de valeur commerciale, de contrôle et d’adaptabilité. Pour optimiser l’utilisation des ressources et gérer les dépenses, vous obtenez une vue unique de l’utilisation et des coûts agrégés sur plusieurs clouds avec la visibilité nécessaire pour gérer chaque détail.

De plus, HPE GreenLake propose des services de données cloud pour aider les clients à protéger leurs données et à agir rapidement sur les informations, Edge to Cloud. Nos abonnés sont en mesure de reprendre une activité en quelques minutes après une attaque par ransomware, une cyberattaque et autres temps d’arrêt imprévus, ramenant les données à leur état d’origine quelques secondes seulement avant l’attaque ou l’interruption.

Et les clients peuvent utiliser la plateforme cloud de HPE GreenLake pour des services de stockage intelligent de pointe. Alimenté par l’analyse prédictive de HPE InfoSight, vous pouvez exécuter des applications critiques dans un environnement de données sécurisé, toujours en service et agile.