Cloud public

Qu’est-ce qu’un cloud public ?

Un cloud public se définit comme un type de cloud computing ouvert à tous les utilisateurs ou abonnés dans le monde. Il est généralement détenu, exploité et géré par un fournisseur tiers.

En quoi un cloud public est-il différent d’une infrastructure informatique sur site classique ?

Hébergés dans un espace virtuel dédié sur des serveurs physiques classiques, les clouds publics permettent aux utilisateurs d’accéder à distance à des capacités de traitement et de stockage d’entreprise. Par rapport à une infrastructure IT classique sur site, les avantages du cloud public incluent notamment la simplicité, la rapidité et les coûts de configuration et de gestion réduits, qui offrent à l’entreprise des possibilités illimitées pour évoluer et adapter les ressources informatiques requises selon les besoins.

Les modèles de déploiement dans le cloud public constituent une solution courante pour les entreprises dont les besoins en traitement et en stockage sont prévisibles. Ces services de cloud public sont proposés par des fournisseurs tiers selon différents modèles : infrastructure as-a-service (IaaS), plateforme as-a-service (PaaS), le logiciel as-a-service (SaaS), etc. Dans ces cas de figure, la gestion et la mise à jour du cloud public incombent au fournisseur tiers, et non aux utilisateurs finaux.

Malgré la connotation de terme « public », le cloud public possède bien un dispositif de sécurité offrant de plusieurs couches de défense à l’entreprise : conteneurs, procédures d’accès rigoureuses, chiffrage des données entrant et sortant du stockage, détection et analyse des cybermenaces, ainsi que d’autres protections certifiées par le fournisseur et conformes aux réglementations du secteur.

Selon McAfee, 52 pour cent des organisations déclarent bénéficier d’un niveau de sécurité plus élevé dans le cloud que dans leur infrastructure sur site.%3Ca%20href%3D%22https%3A%2F%2Fwww.businesswire.com%2Fnews%2Fhome%2F20190617005945%2Fen%2FNew-McAfee-Report-Finds-Eighty-Seven-Percent-Companies%22%20data-analytics-region-id%3D%22footnote_tip%7Clink_click%22%3Ehttps%3A%2F%2Fwww.businesswire.com%2Fnews%2Fhome%2F20190617005945%2Fen%2FNew-McAfee-Report-Finds-Eighty-Seven-Percent-Companies%3C%2Fa%3E

Solutions, produits ou services HPE connexes

Comment fonctionne le cloud public ?

Pour créer un réseau de cloud public, un administrateur informatique s’appuie sur un nombre variable de machines virtuelles (VM) partitionnées à l’échelle de vastes ensembles de datacenters détenus par des tiers. En virtualisant leurs ressources de calcul, de traitement et de stockage, les fournisseurs tiers peuvent proposer aux utilisateurs finaux un ensemble de services cloud allant des simples options de stockage aux applications logicielles en passant par les outils de développement, le tout étant accessible via une connexion Internet. Les utilisateurs finaux de nombreuses entreprises peuvent accéder à ces services via des applications mobiles ou des portails web.

Les fournisseurs tiers facturent fréquemment leurs services sur la base d’un forfait ou d’un paiement à l’utilisation. En contrepartie, le fournisseur de cloud public s’occupe de la gestion quotidienne de l’infrastructure informatique, et notamment de la sécurité du cloud public. Parmi les fournisseurs de cloud public, on retrouve Google, Microsoft, Dropbox et bien d’autres.

Cloud public, cloud privé et cloud hybride

Le cloud public n’est pas le seul type de cloud que les entreprises peuvent exploiter. Selon ses fonctionnalités et l’entité qui le maintient, un cloud peut être classé dans trois catégories présentant chacune des avantages distinctifs.

 

Cloud public

Pour la plupart des entreprises, ce modèle est le plus économique, car il leur permet d’adapter leurs ressources à la demande selon les besoins et de confier les tâches chronophages de gestion à un tiers.

 

Cloud privé

Le cloud privé fonctionne exactement comme le cloud public, à ceci près qu’il est détenu, exploité et sécurisé par des organisations ou entreprises indépendantes sur leur propre site. Par rapport au cloud public, ce modèle requiert un investissement initial plus important pour l’infrastructure. Bien que moins coûteux à long terme, le cloud privé n’offre pas le même niveau de flexibilité que le cloud public.

 

Cloud hybride

Ce modèle combine des aspects de cloud public et de cloud privé, certaines ressources demeurant publiques et d’autres étant conservées sur site. Le cloud hybride est une option intéressante pour les entreprises exécutant des charges de travail diversifiées pouvant ou non nécessiter un niveau déterminé de sécurité et de bande passante.

Applications modernes du cloud public

Les solutions de cloud public représentent l’une des infrastructures IT les plus répandues à l’heure actuelle pour le calcul et le stockage. Parmi les exemples les plus courants, il convient de citer Google Workspace, Amazon Web Services (AWS), Dropbox, ainsi que les offres Microsoft, comme Microsoft 365 et Azure, et les services de streaming comme Netflix. Dans tous les cas, le public partage les mêmes ressources par le biais d’une connexion Internet, en recourant à des mots de passe comme première ligne de sécurité.

Google Workspace propose plusieurs applications allant du traitement de texte au stockage virtuel en passant par les salles de réunion. Ces applications peuvent être utilisées par des individus isolés ou par les nombreux membres d’une organisation ou d’une entreprise, souvent en même temps. Les solutions de cloud public permettent à des données de toutes sortes d’être consultées, éditées et partagées, ce qui se traduit par une productivité qui serait impossible ou inaccessible dans le cadre d’une informatique strictement sur site. Aujourd’hui, les équipes peuvent travailler et consulter des données depuis presque partout dans le monde, ce qui permet à un nombre toujours croissant d’entreprises de fonctionner et de collaborer.

Les options de stockage dans le cloud public offrent également de meilleures fonctionnalités de sécurité et de sauvegarde. En cas de défaillance ou de corruption d’un serveur, les données téléchargées dans le cloud restent intactes.

Les clouds publics sont également parfaits pour les charges de travail flexibles ou variables dans la mesure où les utilisateurs peuvent accéder à des ressources à la demande « d’un simple clic », ce qui permet aux entreprises de réduire efficacement leur empreinte IT.

HPE et le cloud public

Les analystes estiment que près de 163 Zo de données seront créés d’ici 2025The%26nbsp%3BEconomist%2C%20%C2%AB%26nbsp%3BData%20is%20giving%20rise%20to%20a%20new%20economy%26nbsp%3B%C2%BB%2C%206%26nbsp%3Bmai%26nbsp%3B2017.. HPE aide les organisations et les entreprises à déployer un large éventail de solutions cloud leur permettant d’exploiter pleinement le potentiel de ces données, à travers des offres telles que HPE GreenLake et les serveurs HPE Apollo et HPE ProLiant, pour n’en citer que quelques-unes. Ces solutions contribuent à limiter le surprovisionnement de l’informatique, à automatiser les processus les plus complexes, à augmenter l’agilité commerciale et la fiabilité globale, ainsi qu’à réduire les dépenses sur les postes clés. En gérant les solutions cloud de bout en bout, HPE permet à ses partenaires de se concentrer de manière quasi ininterrompue sur leurs opérations stratégiques.

Au fil du temps, les solutions de gestion du cloud HPE ont augmenté de 287 % la probabilité de réaliser un retour sur investissement en trois ans, ont réduit les temps d’arrêt non planifiés de 85 % et ont amélioré l’efficacité informatique globale de 35 %Les%20avantages%20%C3%A9conomiques%20de%20HPE%26nbsp%3BGreenLake%20Management%26nbsp%3BServices%2C%20une%20%C3%A9tude%20command%C3%A9e%20par%20HPE%2C%20octobre%26nbsp%3B2019..

Dans le cadre d’un partenariat avec le prestataire de services CGI Portugal — une société de conseil et de solutions informatiques de premier plan —, HPE est venu appuyer l’offre de services de CGI en fournissant une robuste solution de stockage et de sauvegarde à la demande qui a permis de couvrir un large éventail de besoins stratégiques tout en renforçant la protection des données. L’introduction d’un stockage flexible et de capacités analytiques gérées à permis à CGI Portugal de mieux répondre à des demandes spécifiques et variables. Globalement, CGI Portugal a réduit ses coûts de stockage de 70 pour cent tout en gagnant en flexibilité.