Stockage cloud

Qu’est-ce que le stockage cloud ?

Le stockage cloud est un espace virtuel permettant de sauvegarder des données, des fichiers et d’autres informations importantes sur un serveur physique sécurisé, généralement géré par un fournisseur tiers hors site ou un administrateur sur site.

Des datacenters hors site robustes

Le stockage cloud imite la fonctionnalité des dispositifs de stockage locaux, en vous permettant à tout moment de sauvegarder ou d’accéder à divers types de contenu dans un environnement virtuel. Toute information téléchargée dans le cloud est stockée à distance dans des datacenters hors site robustes. Lorsque les utilisateurs enregistrent des données sur des serveurs cloud, ces informations deviennent la responsabilité du fournisseur tiers gestionnaire, moyennant une redevance. 

Solutions, produits ou services HPE connexes

Des solutions de stockage tierces

Parmi les solutions de stockage cloud tierces courantes, figurent Google Dropbox et Microsoft OneDrive (pour les particuliers ou les petites entreprises), ou encore Microsoft Azure (pour les grandes entreprises). Et comme pour les autres formes de cloud computing, il existe plusieurs infrastructures entre lesquelles choisir, notamment les modèles public, privé et hybride.

Un stockage illimité

Avant la généralisation du stockage cloud, les utilisateurs et les entreprises construisaient et géraient généralement leurs propres réseaux de stockage SAN afin de sauvegarder leurs travaux et autres données. Lorsque l’espace de stockage était épuisé, toutes les données supplémentaires étaient sauvegardées ou transférées sur des dispositifs de stockage externes. À mesure que les demandes de stockage augmentaient, il devenait nécessaire d’ajouter de nouveaux serveurs ou de nouvelles infrastructures.

Comment fonctionne le stockage cloud ?

Le stockage cloud est un espace virtuel (c’est-à-dire un serveur cloud) créé au sein d’un ou de plusieurs serveurs physiques. Le serveur cloud lui-même est créé et géré par un hyperviseur ou un logiciel similaire. Les utilisateurs peuvent accéder au stockage cloud par le biais d’une connexion Internet, d’un portail Web, d’un intranet, d’applications de stockage cloud ou d’autres interfaces de programmation d’applications (API). Lorsqu’un utilisateur télécharge des données ou des fichiers vers un système de stockage cloud, ceux-ci sont souvent copiés sur plusieurs serveurs afin de préserver la redondance, ce qui permet d’éviter la perte totale de données en cas de défaillance d’un composant et de préserver la continuité des activités.

La manière dont les utilisateurs envoient ou reçoivent ces données par téléchargement, ainsi que la capacité de stockage allouée, sont déterminées par les fournisseurs tiers et par un contrat ou un abonnement dédié. En substance, dès qu’un utilisateur paie une transaction ou des frais mensuels, le fournisseur tiers devient responsable de la gestion et de la mise à niveau de cette infrastructure cloud. Les utilisateurs peuvent alors provisionner le stockage cloud sur leurs propres appareils, par le biais d’une interface Web, ou de manière dynamique selon les besoins.

Toutes les données stockées dans le cloud ne sont accessibles qu’aux utilisateurs autorisés et sont protégées par un certain nombre de dispositifs de sécurité, notamment des mots de passe, le chiffrement et d’autres méthodes de vérification d’identifiants.

De manière générale, il existe trois types de stockage cloud : public, privé et hybride. Le stockage cloud public est souvent proposé dans le cadre d’un modèle as-a-service, les grandes entreprises optant pour une solution cloud hyperscale et les petites entreprises pour une solution sur abonnement.

Le stockage cloud privé est en tous points similaire au stockage cloud public, à ceci près que la responsabilité de la gestion cloud incombe à l’entreprise utilisateur final plutôt qu’à un fournisseur tiers. Le stockage cloud privé est une option très appréciée des entreprises et des organisations qui ont des exigences de sécurité strictes ou qui travaillent avec de grands volumes de données sensibles.

Et comme son nom l’indique, le stockage cloud hybride combine des éléments du modèle public et du modèle privé. Cette méthode constitue le choix idéal pour les entreprises qui ont des exigences spécifiques en matière de charge de travail, ou qui traitent un large éventail de données nécessitant des niveaux de sécurité variés.

Les avantages et les inconvénients du stockage cloud

Avantages

Les avantages du stockage cloud l’emportent largement sur ses inconvénients. Tout d’abord, le stockage cloud est simple et pratique à utiliser partout où il y a une connexion Internet, et il déploie souvent une interface intuitive de type glisser-déposer. Mais au-delà des préoccupations liées à l’expérience utilisateur, le stockage cloud facilite le partage de fichiers de toutes tailles, ce qui permet une édition et une collaboration en temps quasi réel pour les utilisateurs situés à l’intérieur et à l’extérieur d’une entreprise ou d’une organisation.

Par rapport aux anciennes formes de stockage de données, le stockage cloud externalisé est beaucoup moins onéreux, car il élimine de nombreuses contraintes de gestion à la fois coûteuses et fastidieuses. En d’autres termes, le stockage cloud géré par des tiers permet aux entreprises et aux organisations de se concentrer davantage sur leurs objectifs commerciaux que sur les obligations de maintenance. Le stockage cloud est également proposé as-a-service, les utilisateurs ne payant que pour le stockage qu’ils utilisent.

Par ailleurs, la sécurité est renforcée au sein du stockage cloud. Beaucoup de fournisseurs de stockage cloud intègrent plusieurs mesures de protection des données, allant des mots de passe au chiffrement en passant par les sauvegardes automatiques sur les serveurs du fournisseur. De plus, le stockage cloud réduit le besoin en dispositifs de stockage externes, qui peuvent devenir des risques potentiels pour la sécurité en cas de perte ou de vol.

Inconvénients

Le principal inconvénient du stockage cloud est peut-être aussi son principal argument de vente : il nécessite une connexion Internet. Sans cette connexion, les utilisateurs ne peuvent pas accéder à leurs données, sauf s’ils disposent d’une sauvegarde locale. Ce problème potentiel oblige souvent les utilisateurs et les entreprises à s’assurer qu’ils disposent d’une bande passante fiable et puissante qui répond à leurs besoins et qui permet d’éviter une latence excessive.

Ensuite, bien que le stockage cloud géré par des tiers supprime une grande partie des tracas liés à la gestion quotidienne, il diminue le contrôle administratif global que détient l’utilisateur ou l’entreprise. Tout revers ou toute défaillance d’un composant nécessite de travailler avec le fournisseur pour résoudre les problèmes. Ce manque de contrôle est l’une des principales raisons pour lesquelles de nombreux clients du stockage cloud optent pour des infrastructures hybrides, qui offrent un contrôle supplémentaire sur site.

Enfin, dans des secteurs comme la santé et les finances, il existe des directives et des réglementations spécifiques en matière de confidentialité des données, ce qui peut limiter les options de stockage cloud pour certaines organisations.

Les applications modernes du stockage cloud

Grâce à la technologie cloud, le stockage des données devient rapidement plus agile, plus évolutif et plus rentable. Et dans les entreprises du monde entier, le stockage cloud est utilisé presque tous les jours, ce qui les aide à améliorer et à optimiser leur infrastructure informatique, à accélérer leur croissance et à prendre des décisions dans un grand nombre de secteurs verticaux. En d’autres termes, par rapport aux services traditionnels ou en dur, le stockage cloud permet aux entreprises de décentraliser les données qu’elles créent, collectent et stockent, ce qui facilite l’accès à ces données, leur partage et leur protection depuis n’importe quel point du monde, à condition de disposer d’une connexion Internet.

Il ne faut pas chercher bien loin pour trouver du stockage cloud sur le marché. Les types de stockage cloud les plus courants et les plus accessibles sont publics, avec des applications telles que Google Docs en tête de liste. Les utilisateurs peuvent y composer des documents et d’autres contenus, les enregistrer, les réviser, les partager, et travailler en parallèle avec d’autres personnes dans un environnement virtuel. La réduction des obstacles physiques permet de nouveaux niveaux de collaboration qui ne seraient pas possibles avec des serveurs bare metal.

Mais le stockage cloud est également devenu la solution de choix pour les charges de travail générales, critiques et stratégiques, ainsi que pour la protection des quantités massives de données collectées par les entreprises.

Pour les charges de travail critiques, le stockage cloud peut améliorer les performances des applications qui ont besoin d’une latence ultra-faible, d’une disponibilité extrême et d’une évolutivité instantanée. Pour les charges de travail stratégiques, les applications Web ayant des accords de niveau de service (SLA) peuvent obtenir les fonctions de résilience, de disponibilité et de performance nécessaires aux opérations quotidiennes et au-delà. Et pour les besoins plus courants, le stockage est facilement disponible.

Le stockage cloud constitue également un ingrédient actif de la protection et de la gestion des données, ajoutant une couche supplémentaire de sécurité tout en servant de sauvegarde fiable en cas de catastrophe inattendue.

HPE et les services de stockage cloud

HPE propose une gamme complète de services de stockage cloud par l’intermédiaire de l’un des modèles à la demande (en paiement à l’utilisation). Avec l’aide de services et de produits tels que HPE 3PAR StoreServHPE GreenLakeHPE InfoSightScality RING et bien d’autres, HPE a aidé de nombreuses entreprises à accélérer et à optimiser leurs charges de travail virtuelles en fonction de leurs besoins uniques, ainsi qu’à atténuer les risques courants et inattendus, tout en réduisant leurs coûts.

Dans le secteur du commerce de détail, HPE a aidé le groupe Yoox Net-A-Porter (YNAP) à passer de ses anciens serveurs de stockage à une solution HPE GreenLake plus robuste, dotée d’une capacité flexible. Ce faisant, YNAP a pu maintenir des performances de stockage stables, même en cas d’augmentation imprévisible des transactions de e-commerce. HPE a non seulement aidé YNAP à répondre à ces demandes, mais lui a également permis de doubler sa productivité en matière de développement de produits et de simplifier sa gestion budgétaire.

HPE a également aidé Toyota Mapmaster, créateur de bases de données cartographiques avancées pour les systèmes de navigation automobile de Toyota, à intégrer deux tout nouveaux systèmes de stockage haute performance. Cela a permis à Toyota Mapmaster de réduire considérablement les temps de traitement par lots massifs, tout en accélérant les processus d’inspection et de validation.

À maintes reprises, la collaboration d’entreprises avec HPE sur des solutions de stockage cloud a donné des résultats probants, allant d’importantes économies de dépenses d’investissement à une réduction du gaspillage de ressources en passant par une optimisation poussée des données et du stockage, ouvrant ainsi la voie à de nouvelles possibilités et à de nouvelles innovations.