machine virtuelle (VM)

Qu’est-ce qu’une machine virtuelle (VM) ?

Une machine virtuelle (VM) est un programme exécuté sur un système matériel hôte et constituant un environnement autonome doté de ses propres système d’exploitation invité et applications, isolément du système d’exploitation hôte et des autres VM exécutées sur le même système hôte.

Les machines virtuelles fonctionnent de manière identique au matériel physique

Du point de vue de l’utilisateur final, une VM offre pratiquement la même expérience qu’un environnement à ordinateur unique. Les fichiers et les applications peuvent être chargés, stockés, mis à jour et utilisés de la même manière que sur un ordinateur physique (c’est-à-dire un ordinateur bare metal), sans affecter le système hôte ou les autres VM. Les ressources physiques du système hôte, telles que le processeur central, le processeur graphique, la mémoire et le stockage, sont allouées à la VM par une couche logicielle appelée hyperviseur. Les périphériques matériels virtuels fournis par l’hyperviseur correspondent au matériel physique du système hôte (par exemple, le disque dur virtuel d’une VM est stocké comme un fichier sur le disque dur de l’hôte).

Les machines virtuelles sont séparées du matériel pour une bonne raison

Les machines virtuelles ont plusieurs applications pratiques. Comme elles séparent l’environnement d’exploitation virtuel du matériel physique, les VM sont utiles pour tester des applications potentiellement malveillantes. Avant de déployer une mise à jour du système d’exploitation, les équipes informatiques peuvent tester celui-ci sur une machine virtuelle pour s’assurer que les applications métier essentielles fonctionneront toujours avec la mise à jour. Les VM peuvent également être utilisées par les équipes de développement pour tester de nouvelles applications ou mises à jour sur divers systèmes d’exploitation et diverses versions. S’il est nécessaire d’exécuter une application d’ancienne génération nécessitant un système d’exploitation hérité, une VM peut être utilisée à cet effet.

Les différents types de machines virtuelles

Il existe deux grandes catégories de machines virtuelles : les VM de processus et les VM système. 

Une VM de processus, également connue sous le nom de VM d’application ou d’environnement d’exécution géré (MRE), est une plateforme virtuelle permettant à un seul processus de s’exécuter en tant qu’application sur une machine hôte. Une fois le processus terminé, la VM est détruite.

Une VM système fournit un système complet, et fonctionne donc comme un système bare metal. Chaque VM système peut exécuter son propre OS et plusieurs applications sur cet OS. Ce type de système nécessite l’utilisation d’un hyperviseur pour accéder aux ressources matérielles de la machine hôte.

Pourquoi utiliser des machines virtuelles ?

Les VM offrent de nombreux avantages, notamment :

  • Portabilité  : Les machines virtuelles peuvent facilement être déplacées d’un serveur à un autre, ou même d’un matériel sur site à un environnement cloud.
  • Faible encombrement  : Comme les machines virtuelles permettent une utilisation plus efficace des ressources matérielles, il faut moins de machines hôtes pour exécuter une charge de travail donnée que dans un environnement physique, ce qui permet d’économiser à la fois de l’espace, de l’énergie et de l’argent.
  • Provisionnement rapide  : Une machine virtuelle existante peut facilement être dupliquée – plutôt que configurée à partir de zéro – lorsqu’une nouvelle instance est nécessaire.
  • Securité  : Les machines virtuelles offrent un environnement sûr de type sandbox, de sorte que tout problème lié à un logiciel malveillant ou autre affectant une machine virtuelle donnée ne se propagera pas au système hôte ou aux autres machines virtuelles.

Toutefois, l’utilisation de VM présente certains inconvénients. L’administration et la gestion d’un environnement de VM requièrent une certaine expertise de la part du personnel informatique. Et le fait d’avoir une couche d’hyperviseur et plusieurs systèmes d’exploitation fonctionnant sur le même système hôte a un coût en termes de performances. Pour les utilisateurs qui ont besoin de performances élevées, les problèmes de latence ou de disponibilité des ressources propres à un environnement de VM peuvent constituer un frein.

Postes de travail virtuels et machines virtuelles

Les entreprises utilisent principalement la virtualisation de deux manières. Et elles peuvent utiliser ces deux options conjointement sur leur réseau, en fonction de leurs besoins.

La première option est celle des postes de travail virtuels. Cette technologie crée un poste de travail virtuel qui offre une expérience standard et partagée sur tous les postes de travail virtuels d’un réseau central. Les utilisateurs peuvent facilement accéder à leur poste de travail virtuel à distance via Internet et travailler dessus avec une expérience homogène, quel que soit l’appareil utilisé pour y accéder. L’interface du bureau est limitée et les utilisateurs n’ont accès qu’à des applications spécifiques. Ces postes de travail n’utilisent pas les ressources matérielles virtuelles telles que le processeur, la mémoire ou le stockage, et ils ne sont plus actifs lorsque l’utilisateur se déconnecte.

Les machines virtuelles, quant à elles, offrent une expérience de PC virtuel personnalisable qui fournit à l’utilisateur des ressources matérielles spécifiques. Beaucoup plus d’applications sont disponibles sur les machines virtuelles que sur les bureaux virtuels. Les VM sont également isolées de toutes les autres VM du réseau, et elles continuent d’exister sur le système même lorsque l’utilisateur se déconnecte. Elles offrent essentiellement la même expérience qu’un ordinateur de bureau, mais sans la maintenance du matériel.

Les différents cas d’utilisation des machines virtuelles

Tests de logiciels, de systèmes d’exploitation et d’applications  : Si les développeurs de logiciels ont naturellement besoin de tester leurs applications dans différents environnements, ils ne sont pas les seuls à devoir le faire. Toute entreprise qui envisage de déployer une mise à jour critique peut juger opportun de tester celle-ci sur une instance de VM afin d’identifier les incompatibilités éventuelles avant de la déployer à grande échelle. Il est plus simple et plus économique d’effectuer ces tests sur des VM que sur plusieurs machines physiques individuelles.

Exécution de logiciels hérités  : Les entreprises peuvent avoir des applications personnalisées ou spécialisées impossibles à exécuter sur un système d’exploitation moderne mais néanmoins indispensables. Les utilisateurs qui ont besoin de ces applications peuvent en ce cas les exécuter sur un ancien système d’exploitation déployé dans une VM.

Exécution de logiciels conçus pour un système d’exploitation différent  : Certaines applications ne sont disponibles que pour une plateforme spécifique. En outre, certains utilisateurs peuvent avoir des besoins spécifiques qui les amènent à utiliser un matériel différent de celui du reste de l’entreprise alors qu’ils doivent aussi accéder aux applications standard de l’entreprise. Dans ces cas, une VM peut être utilisée pour exécuter des logiciels conçus pour un système d’exploitation différent de celui de l’ordinateur hôte.

Exécution d’applications SaaS  : Le modèle du logiciel as-a-service (SaaS) consiste à fournir des logiciels aux utilisateurs par le biais du cloud. Les utilisateurs de SaaS s’abonnent à une application et y accèdent via Internet plutôt que de l’acheter une fois pour toutes et de l’installer sur leurs ordinateurs. Les VM cloud sont généralement utilisées à la fois pour traiter les opérations de calcul des applications SaaS et pour mettre celles-ci à la disposition des utilisateurs.

Stockage et sauvegarde de données  : Les services de VM cloud sont très utilisés pour le stockage de fichiers dans la mesure où ils permettent de rendre les données accessibles depuis n’importe où via Internet. De plus, les VM cloud offrent généralement une meilleure redondance, nécessitent moins de maintenance et évoluent plus facilement que les serveurs sur site.

Services hébergés  : L’hébergement de services tels que la gestion des accès et la messagerie électronique est généralement plus rapide et plus économique sur des VM cloud que dans un datacenter sur site. L’exécution de ces services sur des VM cloud permet également de se décharger de la maintenance et des questions de sécurité auprès du fournisseur cloud.

Les solutions de machines virtuelles de HPE

Nos serveurs sont conçus pour s’intégrer parfaitement aux systèmes d’exploitation et aux logiciels de virtualisation de nos partenaires. Nous travaillons également en étroite collaboration avec nos partenaires pour optimiser, certifier et prendre en charge leurs produits dans divers environnements de serveurs HPE. Notre portefeuille d’offres partenaires propose un large éventail de logiciels et de solutions de virtualisation performants pour les environnements hybrides et multiclouds, en collaboration avec des partenaires tels que Microsoft, VMware, Red Hat et SUSE.

La solution HPE InfoSight assure des opérations autonomes pilotées par IA, qui vous garantissent un environnement de VM toujours en service, toujours rapide et toujours agile. Elle collecte les données de plus de 100 000 systèmes dans le monde entier, utilise le machine learning basé sur le cloud pour diagnostiquer la cause profonde des problèmes et recommande la bonne solution grâce à une modélisation centrée sur les applications et les ressources. Ce fonctionnement autonome piloté par l’IA contribue à une visibilité renforcée et élimine les approximations grâce à une analytique centrée sur les machines virtuelles et sur les données.

Les solutions HPE de stockage de données pour VM vous permettent de virtualiser davantage de charges de travail critiques tout en bénéficiant du niveau de performances, de disponibilité et d’économies dont vous avez besoin. HPE Nimble Storage fournit une plateforme de stockage agile toujours en service et toujours rapide, capable de prendre en charge les VM et de s’étendre au cloud hybride. L’intelligence prédictive de HPE InfoSight vous permet de veiller à ce que vos applications soient toujours en service et toujours rapides, avec une visibilité allant du stockage aux machines virtuelles et des recommandations d’optimisation applicables en temps réel.

HPE GreenLake offre une solution à la demande pour l’infrastructure de VM sur site. HPE contrôle et installe le matériel dans votre datacenter sur site ou colocalisé, dans votre bureau distant ou filiale (ROBO) ou dans votre environnement edge sans aucun investissement initial. Que vous choisissiez un environnement Nutanix avec une sélection d’hyperviseurs ou une solution basée sur HPE SimpliVity, la capacité tampon intégrée vous garantit que vous serez toujours prêts à suivre la croissance de votre activité et à saisir de nouvelles opportunités commerciales.