Gestion des actifs informatiques (ITAM)

Qu’est-ce que la gestion des actifs informatiques ?

La gestion des actifs informatiques consiste à gérer efficacement des ressources informatiques tout au long de leur cycle de vie ou de leur période de possession de façon à en maximiser la valeur.

Également appelée « gestion du cycle de vie des actifs informatiques » ou simplement « gestion du cycle de vie des ressources », ITAM est un environnement permettant de gérer de manière proactive et stratégique l’acquisition, l’utilisation, la maintenance et la mise hors service des équipements.

À ne pas confondre avec la gestion des opérations informatiques, qui vise à fournir des services et à optimiser les performances des systèmes, l’ITAM se concentre sur la mise en œuvre et l’automatisation des processus de gestion d’inventaires d’équipements complexes, de l’achat à la mise au rebut.

  • Quelles sont les différents aspects de la gestion des actifs informatiques ?
  • Quelles sont les étapes du processus de gestion des actifs informatiques ?
  • Comment fonctionne le processus de gestion des actifs informatiques ?
  • Quels sont les avantages de la gestion des actifs informatiques ?
  • Les défis liés à la gestion des actifs informatiques
  • Meilleures pratiques de gestion des actifs informatiques
  • ITAM, HPE et durabilité
Quelles sont les différents aspects de la gestion des actifs informatiques ?

Quelles sont les différents aspects de la gestion des actifs informatiques ?

La gestion des actifs informatiques (ITAM) se décline en plusieurs variantes, chacune centrée sur un domaine différent.

  • Gestion des actifs matériels (HAM) – Celle-ci concerne les ordinateurs, les serveurs, les équipements réseau, les périphériques et les appareils mobiles. Elle implique le suivi de l’inventaire, la planification de la maintenance et la gestion du cycle de vie du matériel.
  • Gestion des actifs logiciels (SAM) – Celle-ci porte sur l’acquisition, le déploiement, la surveillance de l’utilisation, la conformité des licences et l’optimisation des actifs logiciels. Elle contribue à la conformité légale, à la réduction des coûts logiciels et à l’optimisation des logiciels.
  • Gestion des licences – Il s’agit d’un sous-ensemble de la SAM qui se concentre sur le suivi et la gestion des licences logicielles. Elle comprend la tenue de registres fiables concernant les licences logicielles, le contrôle de l’utilisation des licences, le respect des accords de licence et l’optimisation de l’utilisation des licences afin de réduire les coûts.
  • Gestion financière informatique (ITFM) – Cette discipline couvre la budgétisation, la répartition des coûts, la rétrofacturation et l’établissement de rapports financiers. Elle aide les entreprises à analyser les coûts des actifs et des services informatiques et à optimiser les dépenses informatiques.
  • Gestion des actifs numériques (DAM) – Celle-ci touche les ressources multimédias, les documents, les éléments de conception et les autres actifs numériques. Elle comprend la catégorisation des actifs, la gestion de l’information, le contrôle des versions, le contrôle des accès et la gestion des droits numériques (DRM).
  • Gestion des actifs cloud – La gestion des actifs cloud est essentielle pour gérer les actifs informatiques déployés dans des environnements cloud à l’heure où les services cloud gagnent en popularité. Elle comprend la gestion des ressources cloud, l’optimisation des dépenses, le suivi de la consommation et le respect des accords avec les fournisseurs cloud.
  • Gestion des actifs mobiles – Les entreprises doivent gérer les téléphones portables, les tablettes et les ordinateurs. Cela comprend le provisionnement des appareils, la gestion de la sécurité, le déploiement d’applications et la gestion des dépenses mobiles.
  • Gestion des services informatiques (ITSM) – La Bibliothèque de l’infrastructure des technologies de l’information (ITIL) définit un ensemble de bonnes pratiques de gestion des actifs informatiques en matière de fourniture de services et de support. Ces pratiques englobent la gestion des incidents, des problèmes, des remplacements et des actifs afin d’offrir des services informatiques efficaces.
Quelles sont les étapes du processus de gestion des actifs informatiques ?

Quelles sont les étapes du processus de gestion des actifs informatiques ?

Alors que beaucoup pensent que l’ITAM commence lorsqu’un équipement entre en stock, elle débute en réalité dès le moment où le besoin d’un nouvel équipement se fait sentir. Voici les cinq phases du processus d’ITAM et les exigences liées à chacune d’elles :

  • Demande : Le processus de demande commence lorsqu’une personne au sein d’une entreprise soumet une demande d’acquisition d’un nouvel équipement. Une bonne pratique consiste à mettre en place un mode de soumission des demandes standardisé et automatisé, ainsi qu’un ensemble prédéfini de critères en fonction desquels les demandes seront évaluées et approuvées ou rejetées.
  • Approvisionnement : Cette phase correspond à l’acquisition des équipements. La sélection des fournisseurs, la négociation des contrats, les procédures de financement et l’intégration réussie des équipements achetés sont des aspects clés de la gestion des équipements qui entrent en jeu pendant cette phase.
  • Déploiement : À ce stade, le matériel informatique est utilisé, que ce soit dans un datacenter, une usine ou sur le poste de travail d’un employé. Une bonne pratique consiste à utiliser des outils de gestion des stocks, à déterminer les affectations d’équipements, les « propriétaires » et les lieux spécifiques.
  • Maintenance : La maintenance des équipements englobe entretien physique de routine, mises à jour logicielles et toutes les réparations nécessaires. Les processus automatisés, reposant sur des outils de gestion, sont caractéristiques des systèmes de gestion des équipements informatiques matures en matière de maintenance.
  • Mise au rebut : Tous les équipements atteignent, à un moment ou à un autre, la fin de leur vie et doivent être mis hors service. Il arrive parfois que des équipements tombent en panne, mais grâce aux bonnes pratiques de gestion des équipements, le coût de la conservation d’équipements obsolètes est soigneusement examiné et comparé aux avantages que leur remplacement par une technologie plus moderne apporterait en matière de performances.

 

Comment fonctionne le processus de gestion des actifs informatiques ?

Comment fonctionne le processus de gestion des actifs informatiques ?

La gestion des actifs informatiques (ITAM) maximise la valeur et minimise les risques en gérant le matériel, les logiciels et les actifs connexes d’une entreprise. En voici la liste :

  • Inventaire – Le processus commence par un inventaire de tous les actifs informatiques détenus et utilisés par l’entreprise, notamment les ordinateurs, les serveurs, les équipements réseau, les périphériques, les licences logicielles, les abonnements et les actifs numériques.
  • Classification des actifs – La classification des actifs est déterminée par leur type, leur utilisation, leur appartenance et leur criticité opérationnelle. Cela permet de gérer et d’allouer les ressources en classant les actifs par catégorie et par ordre de priorité.
  • Documentation – Les dates d’achat des actifs, les garanties, les configurations, les accords de licence et les historiques d’utilisation sont enregistrés. Cette documentation montre l’infrastructure informatique de l’entreprise et facilite la prise de décision.
  • Gestion du cycle de vie des actifs – De l’acquisition à la mise au rebut, la gestion du cycle de vie des actifs informatiques repose sur la bonne exécution des phases d’acquisition, de déploiement, de maintenance, de mise à jour et de mise hors service. Cela permet d’optimiser l’utilisation des actifs tout au long de leur vie tout en réduisant les coûts et les risques.
  • Conformité – Le respect des réglementations, des normes sectorielles et des accords de licence réduit les risques juridiques et financiers. Dans le processus ITAM, les politiques sont surveillées et appliquées, les licences logicielles sont utilisées conformément aux conditions et la conformité est vérifiée périodiquement.
  • Optimisation – Le processus ITAM maximise la valeur des actifs informatiques et minimise le gaspillage de ces ressources. Cela implique d’identifier les actifs inutilisés ou obsolètes, de réaffecter les ressources et de prendre des initiatives de réduction des coûts, telles que la consolidation des licences et les accords avec les fournisseurs.
  • Sécurité – La gestion des actifs informatiques consiste à protéger ceux-ci contre les risques et les faiblesses qui les menacent. Les méthodes de sécurité, notamment le chiffrement, les restrictions d’accès, la gestion des correctifs et les logiciels antivirus, protègent les actifs contre les accès non autorisés, les violations de données et les cyberattaques.
  • Reporting et analyse – Le reporting des données relatives aux actifs informatiques donne des indications sur la consommation, les performances et les coûts de ces actifs. Il permet de repérer les tendances, de prendre des décisions éclairées et d’optimiser les investissements informatiques en fonction des objectifs et des priorités de l’entreprise.

Un bon processus de gestion des actifs informatiques garantit le fonctionnement efficace et sécurisé de l’infrastructure informatique d’une entreprise et maximise ses investissements technologiques.

Quels sont les avantages de la gestion des actifs informatiques ?

Quels sont les avantages de la gestion des actifs informatiques ?

La gestion des actifs informatiques présente plusieurs avantages :

  • Elle permet aux entreprises d’optimiser l’allocation des ressources et les investissements technologiques, afin de garantir l’efficacité budgétaire et d’éviter les dépenses inutiles.
  • La mise hors service sécurisée et responsable des actifs informatiques garantit la conformité aux réglementations sur les données et l’environnement, protégeant ainsi la réputation et la santé financière de l’entreprise.
  • Une gestion efficace permet de maximiser le potentiel de l’infrastructure, d’où une amélioration des performances et de la rentabilité.
  • Grâce à une planification proactive, la gestion des actifs informatiques rationalise les workflows, améliore la productivité et minimise les temps d’arrêt, améliorant ainsi l’efficacité globale.
Les défis liés à la gestion des actifs informatiques

Les défis liés à la gestion des actifs informatiques

La gestion des actifs informatiques comporte de nombreux défis.

  • Intégration d’infrastructures multigénérationnelles – Au fur et à mesure que les entreprises adoptent de nouvelles technologies, telles que HPE GreenLake, il devient difficile de combiner les différentes générations d’infrastructure en place. Il est essentiel de coordonner et d’optimiser ces actifs tout en s’assurant qu’ils fonctionnent parfaitement ensemble.
  • Prolongation de la durée de vie des actifs technologiques – La technologie évoluant rapidement, il est difficile de maintenir les actifs en fonctionnement pendant une longue période. Afin de tirer le meilleur parti des investissements informatiques, une maintenance proactive, des mises à niveau et une planification intelligente sont nécessaires pour éviter les coûts inutiles.
  • Mise au rebut responsable et durable – La mise au rebut responsable des actifs en fin de vie est cruciale pour l’environnement et la conformité. L’effacement sécurisé des données sensibles et le respect des réglementations liées au recyclage ou à la mise au rebut des actifs représentent des défis.
Meilleures pratiques de gestion des actifs informatiques

Meilleures pratiques de gestion des actifs informatiques

Les meilleures pratiques en matière de gestion des actifs informatiques (ITAM) permettent d’optimiser les dépenses informatiques, de minimiser les coûts, de limiter les risques et de maintenir la conformité réglementaire. Voici donc les meilleures pratiques à observer.

  • Parrainage par la direction – Pour démontrer la valeur des activités de gestion des actifs informatiques et en garantir l’alignement sur les objectifs de l’entreprise, il importe d’obtenir le parrainage et le soutien de la direction.
  • Politiques et procédures – Créez des politiques et des procédures ITAM complètes qui précisent les rôles, les responsabilités, les processus et les normes pour la gestion du cycle de vie des actifs informatiques.
  • Inventaire des actifs – Gardez une trace de tous les actifs informatiques, notamment le matériel, les logiciels, les licences et les actifs numériques. L’automatisation permet de capturer et de gérer efficacement les données relatives aux actifs.
  • Classification et catégorisation des actifs – Afin d’allouer efficacement les ressources et de hiérarchiser les efforts de gestion, il convient de classer et de catégoriser les actifs en fonction de facteurs tels que le type, la propriété, la criticité et l’utilisation.
  • Documentation – Enregistrez la date d’achat, la garantie, la configuration, les accords de licence et l’historique d’utilisation de chaque actif. Stockez ces données dans des référentiels centraux pour pouvoir y accéder rapidement.
  • Gestion du cycle de vie – Gérez les actifs de manière systématique, de l’achat à la mise au rebut. Selon les processus documentés, cela couvre l’acquisition, le déploiement, la maintenance, les mises à jour et la mise hors service.
  • Gestion de la conformité – Contrôlez et appliquez les réglementations ITAM et menez des audits et des examens fréquents pour garantir la conformité aux réglementations, aux normes industrielles et aux licences.
  • Optimisation et contrôle des coûts – Maximisez la valeur des actifs informatiques et réduisez les coûts associés. Optimisez les dépenses informatiques en éliminant les équipements inutilisés ou en double, en consolidant les licences, en négociant des contrats avantageux avec les fournisseurs et en réduisant les coûts.
  • Sécurité et gestion des risques – Protégez les actifs informatiques contre les accès illicites, les violations de données et les cyberattaques. Mettez en œuvre des restrictions d’accès, le chiffrement, la gestion des correctifs et la surveillance de la sécurité.
  • Formation et sensibilisation – Veillez à ce que les employés comprennent les règles, les processus et les meilleures pratiques en matière de gestion des actifs informatiques. Assurez-vous aussi que les parties prenantes sont conscientes de leurs obligations à cet égard.
  • Amélioration continue – Surveillez et analysez les procédures et pratiques ITAM pour déceler et résoudre les problèmes. Développez une culture d’amélioration continue pour adapter votre processus aux changements technologiques et organisationnels.
  • Intégration avec la gestion des services informatiques (ITSM) et les autres processus informatiques – Pour garantir la coordination et l’alignement des activités informatiques, il convient d’intégrer la gestion des actifs informatiques à d’autres processus informatiques tels que la gestion des services informatiques, la gestion des changements et la gestion des configurations.

Ces bonnes pratiques peuvent aider les entreprises à créer des systèmes ITAM solides qui permettent de gérer les actifs informatiques, d’optimiser les investissements et d’atteindre les objectifs de l’entreprise.

ITAM, HPE et durabilité

ITAM, HPE et durabilité

La gestion des actifs informatiques (ITAM) et HPE (Hewlett Packard Enterprise) sont étroitement liés au développement durable à travers divers services favorisant une gestion responsable des actifs informatiques :

  • HPE Asset Upcycling Services – Cette offre est axée sur la mise au rebut durable des actifs informatiques en fin de vie. HPE permet aux entreprises de valoriser au mieux leurs actifs par remise à neuf, revente ou recyclage, ce qui contribue à réduire les déchets électroniques et favorise l’économie circulaire.
  • HPE Accelerated Migration Services – Cette offre a pour but d’aider les entreprises à adopter des infrastructures informatiques plus efficaces et durables en optimisant l’utilisation des ressources et en réduisant l’impact sur l’environnement.
  • HPE Pre-owned Technology Services – HPE propose des services de fourniture d’actifs technologiques d’occasion qui permettent aux entreprises d’acquérir des équipements informatiques de qualité à moindre coût. En encourageant l’utilisation d’équipements remis à neuf, HPE contribue à réduire les déchets électroniques et à promouvoir la durabilité.
  • Rapport d’économie circulaire HPE – HPE publie un rapport sur l’économie circulaire qui souligne son engagement en faveur du développement durable et met en avant ses efforts de gestion responsable des actifs informatiques, de recyclage et de réduction de son impact environnemental.

Services de financement et de gestion des actifs

HPE Financial Services allie savoir-faire technologique, expertise financière et engagement résolu envers le développement durable afin de créer des cycles de vie informatiques plus intelligents pour les clients et les partenaires de toutes tailles.

Sujets connexes

Migrer dans le cloud

Planification de la migration vers le cloud