Le manque de maîtrise des données freine la réussite des entreprises, selon une enquête menée par HPE

7 DECEMBRE, 2022 • COMMUNIQUE DE PRESSE

DANS CET ARTICLE

  • L'enquête mondiale de HPE présente une analyse détaillée des disparités stratégiques, organisationnelles et technologiques que les entreprises doivent combler pour faire de leurs données un atout stratégique
  • La majorité des répondants (monde : 62 % - France : 59 %)  affirme que la maîtrise de leurs données et les moyens de créer de la valeur à partir de celles-ci revêtent une importance stratégique pour leurs entreprises
  • Pour combler les disparités en matière de capacités, les organisations doivent modifier leurs stratégies de transformation

Croissance et innovation étouffées par une capacité limitée à créer de la valeur à partir des données

FRANKFURT, Germany – 7 Decembre, 2022 – Alors que les gouvernements s’accordent à dire que les données sont une ressource stratégique pour stimuler le progrès économique et social 1, Hewlett Packard Enterprise (NYSE : HPE) dévoile aujourd'hui les résultats d'une étude internationale démontrant que le manque de maturité des données est un frein aux acteurs des secteurs privé et public dans la réalisation de leurs objectifs, de l'augmentation des ventes à la protection de l'environnement.

 

Réalisée par YouGov pour HPE, l'étude menée auprès de plus de 8 600 décideurs issus de 19 pays et de tous les secteurs d'activités – privé comme public – révèle que le niveau moyen de maturité des données d'une organisation, ou sa capacité à créer de la valeur à partir des données, est de 2,6 sur une échelle de cinq points. Seules 3 % des organisations atteignant le niveau de maturité le plus élevé.

 

“Il existe un consensus général sur le fait que toutes les données ont un énorme potentiel pour faire évoluer notre façon de vivre et de travailler. Mais libérer ce potentiel nécessite un changement dans les stratégies de transformation numérique des organisations », analyse Antonio Neri, président et CEO de HPE. « Elles doivent placer les données au centre de leurs transformations pour combler leurs lacunes en matière de capacités, renforcer leur autonomie et permettre la collaboration entre les écosystèmes de données.”

 

 

Le manque de compétences en matière de données entrave la réalisation des objectifs

L'étude s’appuie sur un modèle-type de maturité développé par HPE qui évalue la capacité d'une organisation à créer de la valeur à partir des données en fonction de critères stratégiques, organisationnels et technologiques. Au niveau du point de maturité le plus bas (1), appelé « anarchie des données », les pools de données sont isolés les uns des autres et ne sont pas systématiquement analysés pour créer des enseignements ou des résultats. Le niveau le plus élevé (5) est appelé « économie des données » est attribué à une organisation qui exploite stratégiquement les données pour obtenir des résultats, sur la base d'un accès unifié à des sources de données internes et externes qui sont analysées à l'aide d'analyses avancées et d'intelligence artificielle.

Les résultats de l'enquête révèlent que les organisations mondiale sont :

  • 14 % (France : 15%) à se situer au niveau de maturité 1 « anarchie des données », dans lequel les modèles et rapport de données cloisonnés
  • 29 % (France : 28%) au niveau 2 « reporting des données », dans lequel les modèles de données partagés et la BI centralisée
  • 37 % (France : 41 %) au niveau 3 « insights des données », qui nécessite une Gouvernance des données et une analytique avancée
  • 17 % (France : 13 %) au niveau 4 « données centralisées », dans lequel on retrouve une orchestration et une consommation des données basées sur les personas
  • Seulement 3 % (France : 3 %) au niveau 5 « économie des données », où les données en temps réel permettent l'innovation et la monétisation externes.

    A son tour, le manque de moyens en ce qui concerne les données limite la capacité des organisations à produire des bénéfices clés tels que l'augmentation des ventes (monde 30 % et France 24 %), l'innovation (monde 28 % et France 23 %), l'amélioration de l'expérience client (monde 24 % et France 22 %), l'amélioration de la durabilité environnementale (monde 21 % et France 20 %) et l'augmentation de l'efficacité interne (monde 21 % et France 16 %).

    Les organisations doivent combler les disparités stratégiques, organisationnelles et technologiques

    L'enquête offre une représentation détaillée des manques stratégiques, organisationnels et technologiques que les organisations doivent combler pour que les données deviennent un atout stratégique tout au long de leur chaîne de valeur. Voici quelques exemples de résultats : 
  • Au niveau mondial, seuls 13 % des répondants (France 11 %) affirment que la stratégie de données de leur organisation est un élément clé de leur stratégie d'entreprise.
  • Près de la moitié (48 %) des personnes interrogées dans le monde (mais seulement 27 % en France) déclarent que leur organisation n'alloue aucun budget aux initiatives en matière de données ou ne finance qu'occasionnellement des initiatives en matière de données via le budget IT .
  • Seulement 28 % des personnes interrogées dans le monde (France : 24 %) ont confirmé qu'elles avaient pour objectif stratégique de fournir des produits ou des services axés sur les données.
  • Et près de la moitié des personnes interrogées déclarent que leur organisation n'utilise pas de méthodologies telles que le machine learning ou le deep learning, mais qu'elle s'appuie sur des feuilles de calcul (monde 29 % et France 30 %) ou sur la business intelligence et le reporting (18 % dans le monde comme en France) pour l'analyse des données.

 

La création de valeur à partir des données nécessite également d'agréger des données ou des aperçus de données provenant de différentes applications, emplacements ou stockages de données externes. Par exemple, la télémétrie des capteurs d'un fabricant provenant des produits vendus peut aider le département R&D à mieux aligner la prochaine génération de produits sur les besoins des clients, et le partage des informations sur les données des patients entre les hôpitaux peut faire progresser le diagnostic médical.

Les organisations souhaitent un contrôle au niveau des clouds et des périphéries

Un faible niveau de maturité des données se caractérise généralement par le fait qu'il n'existe pas d'architecture globale de données et d'analyse, mais que les données sont isolées dans des applications ou des emplacements individuels. C'est le cas pour 34 % des répondants dans le monde (40 % en France). D'autre part, seuls 19 % (France : 15 %) ont mis en place un hub ou une structure de données centrale qui fournit un accès unifié aux données en temps réel dans toute l'entreprise, et 8 % déclarent que ce hub de données inclut également des sources de données externes (France : 7 %).

Dans la mesure où les données sont de plus en plus réparties entre les clouds et les périphéries, la majorité des personnes interrogées (monde 62 % et France 59 %) déclare qu'il est stratégiquement important d'avoir un haut degré de contrôle sur leurs données et les moyens de créer de la valeur à partir de celles-ci.

Plus de la moitié des personnes interrogées (monde 52 % et France 50 %) craint que le contrôle exercé par les entreprises en situation de monopole sur les données soit trop important pour leur permettre de créer de la valeur à partir de celles-ci, et 39 % réévaluent leur stratégie de cloud computing (31 % en France) en raison de l'augmentation des coûts du cloud (monde 42 % et France 34 %), des inquiétudes concernant la sécurité des données (monde 37 % et France 38 %), de la nécessité d'une architecture de données plus flexible (monde 37 % et France 29 %) et du manque de contrôle sur leurs données (monde 32 % et France 31 %).

HPE aide ses clients à exploiter la valeur de leurs données de la périphérie au cloud

La stratégie de HPE vise à accompagner les entreprises dans l’accélération de leurs performances en libérant la valeur de leurs données, où qu'elles se trouvent. La plateforme edge-to-cloud HPE GreenLake permet aux clients de déployer un modèle cloud everywhere avec la liberté de choisir le meilleur emplacement pour les données et applications, tout en fournissant un modèle d'exploitation unique pour orchestrer l'ensemble des périphéries, colocations, datacenters et clouds. En conséquence, les clients peuvent contrôler leurs actifs de données et industrialiser leur chaîne d'approvisionnement en données grâce à un tissu de données unifié qui renforce l'analyse et la prise de décision à grande vitesse.

“En raison de la croissance massive des données à la périphérie, les organisations ont besoin d'architectures hybrides de la périphérie au cloud, où le cloud vient aux données, et non l'inverse. HPE GreenLake donne aux entreprises la possibilité d'accéder, de contrôler, de protéger et de libérer la valeur des données en tout lieu, avec une expérience cohérente de la périphérie au cloud,” complète Antonio Neri.

Aujourd'hui, HPE a renforcé son positionnement dans le cloud hybride en annonçant de nouveaux services d'application, d'analyse et de développement pour HPE GreenLake, qui permettent aux entreprises de mettre en œuvre une stratégie de modernisation axée sur les données pour les workloads de production dans les environnements de cloud hybride.

Méthodologie de recherche

Les données sont issues d'une enquête en ligne menée par YouGov entre le 26 octobre et le 18 novembre 2022, auprès de cadres de niveau C, de responsables d'unités commerciales et de fonctions, de responsables de départements et de divisions, de managers de première ligne et de chefs d'équipe dans les industries et le secteur public en Australie (N = 500), au Brésil (N = 500), Canada (N = 500), France (N = 500), Allemagne (N = 500), Inde (N = 500), Italie (N = 500), Japon (N = 400), Mexique (N = 500), Pays-Bas (N = 500), Pologne (N = 500), Singapour (N = 500), Espagne (N = 200), Corée du Sud (N = 400), Suède (N = 200), Suisse (N = 200), Turquie (N = 200), Royaume-Uni (N = 500), États-Unis (N = 1000). 

1 For example, European Commission’s data strategy calls data the “lifeblood of economic development“, the UK government in its National Data Strategy calls data the “the great opportunity of our time”, the U.S. Federal Government has laid out a strategy and action plan to “leverage data as a strategic asset”, and the Communist Party of China has declared data to be a factor of production.

A propos de Hewlett Packard Enterprise


Hewlett Packard Enterprise (NYSE : HPE) est l’entreprise internationale à l’origine de la principale plateforme de edge-to-coud sous forme de service dont l’objectif est d’aider les organisations à accélérer leurs activités en exploitant la valeur de toutes leurs données, où qu'elles soient. S’appuyant sur des décennies consacrées à repenser l’avenir et à innover afin de faire progresser nos modes de vie et de travail, HPE propose des solutions technologiques uniques, ouvertes et intelligentes sous forme de service couvrant le calcul, le stockage, les logiciels, la périphérie intelligente, le calcul haute performance et les solutions critiques. Grâce à une expérience homogène dans tous les environnements cloud et périphériques, les solutions et services de HPE permettent aux clients de développer de nouveaux modèles économiques et modes d’engagement et d’améliorer leur performance opérationnelle.

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.hpe.com et sur l'espace presse HPE France.