RGPD

Qu’est-ce que le RGPD ?

Le Règlement général sur la protection des données (RGPD) est un règlement global relatif à la protection de la vie privée adopté par l’Union européenne (UE) en 2016 et entré en vigueur le 25 mai 2018. Il remplace la directive de 1995 sur la protection des données et vise à uniformiser les règles de protection entre les États membres de l’UE.

Le RGPD renforce les droits des individus en matière de gestion de leurs données personnelles, et impose des exigences supplémentaires aux entreprises qui collectent, utilisent et stockent ces données. Quel que soit le lieu d’implantation de l’entreprise ou de l’organisation, le règlement s’applique à toutes les entités qui traitent les données personnelles des citoyens de l’UE. Il s’efforce de protéger les libertés et les droits fondamentaux des personnes, notamment leur droit à la vie privée et à la sécurité de leurs données personnelles.

Selon le RGPD, les entreprises et autres organisations doivent respecter des règles rigoureuses en matière de collecte, de stockage, de traitement et de protection des données à caractère personnel. Ce règlement permet aux utilisateurs d’exercer un meilleur contrôle sur leurs données personnelles, et en particulier de consulter, de corriger et de supprimer ces données. En outre, il impose aux entreprises de recueillir le consentement explicite des personnes concernées avant de traiter leurs données personnelles, et de les avertir en cas de fuite de données.

À qui s’applique le RGPD ?

Le RGPD s’applique à toutes les entreprises qui collectent ou traitent des données personnelles de citoyens de l’UE, indépendamment de leur localisation. Cela signifie que les entreprises ou organisations opérant en dehors de l’UE restent soumises au RGPD si elles traitent des données appartenant à des citoyens de l’UE. Le RGPD impose une série d’obligations aux entreprises qui traitent des données personnelles, telles que la nécessité d’obtenir le consentement explicite des personnes concernées avant de collecter ou de traiter leurs données, ainsi que la responsabilité d’informer les individus en cas de fuite de données.

Le règlement précise comment les entreprises et organisations doivent recueillir, stocker, traiter et protéger les données personnelles. Il permet aux citoyens de mieux contrôler leurs données personnelles, en leur garantissant notamment un droit d’accès, de rectification et de suppression sur ces données. Il vise à préserver les droits et libertés fondamentaux des individus, tels que le droit à la vie privée et à la protection de leurs données personnelles.

Les principes fondamentaux du RGPD sont les suivants :

  • Les personnes concernées doivent donner leur consentement explicite et éclairé avant que les entreprises ou organisations n’acquièrent, ne traitent ou ne stockent leurs données personnelles.
  • À des fins de transparence, les entreprises doivent fournir des informations claires et simples sur la manière dont elles utilisent les données personnelles.
  • Les personnes concernées ont le droit de demander l’accès à leurs données personnelles et d’en obtenir une copie.
  • Les personnes concernées peuvent exiger la suppression ou la destruction de leurs données personnelles lorsque certaines conditions sont remplies.
  • Les entreprises sont tenues d’informer les autorités de toute fuite de données susceptible d’affecter les droits et libertés des personnes.

Les entreprises doivent prendre les mesures nécessaires pour rester en conformité avec la réglementation, notamment en réalisant fréquemment des évaluations de l’impact sur la protection des données, en mettant en place des mesures de sécurité appropriées et en désignant un responsable de la protection des données. Le non-respect du RGPD peut entraîner de lourdes sanctions, notamment des amendes pouvant aller jusqu’à 4 % du chiffre d’affaires global ou 20 millions d’euros, selon le montant le plus élevé.

HPE et le RGPD

Avec l’introduction du Règlement général sur la protection des données (RGPD) en 2018, la protection des données et la conformité sont devenues plus critiques que jamais. Les entreprises et organisations qui collectent, stockent et traitent de grandes quantités de données doivent s’assurer que leurs mesures de protection des données sont conformes aux exigences du RGPD. Heureusement, HPE propose une gamme de solutions qui peuvent aider les entreprises et organisations à se conformer aux exigences du RGPD.

HPE GreenLake for Managed IT Compliance est une solution qui permet aux entreprises et organisations de repérer et de combler les lacunes en matière de sécurité. Elle offre une surveillance et une résolution proactive des problèmes de conformité sous la forme d’un seul et même service géré. Avec cette solution, les entreprises et les organisations peuvent assurer la protection de leurs applications et leurs données contre les failles de sécurité potentielles, ainsi que leur conformité aux exigences du RGPD.

HPE propose également la solution HPE GreenLake pour la sauvegarde et la restauration, qui aide les entreprises et organisations à protéger leurs données et à répondre aux exigences du RGPD en matière de disponibilité et de récupération des données. Ce service cloud de sauvegarde et de restauration permet de sauvegarder et de restaurer les applications, les bases de données et les systèmes de fichiers. Il permet également aux entreprises et aux organisations de définir des politiques de sauvegarde et des périodes de conservation, afin de satisfaire aux exigences du RGPD en matière de conservation des données.

HPE GreenLake pour la reprise après sinistre est une autre solution qui peut aider les entreprises et organisations à se conformer aux exigences du RGPD. Cette solution DRaaS (Disaster Recovery as a Service) basée sur le cloud permet aux entreprises de sauvegarder leurs données et applications vitales en cas de sinistre ou de panne. Les clients peuvent développer et gérer leurs propres plans de reprise d’activité à l’aide de HPE GreenLake pour la reprise après sinistre, en choisissant les objectifs de point de reprise (RPO) et de temps de reprise (RTO) qui répondent le mieux à leurs besoins. HPE fournit l’infrastructure, les logiciels et les services nécessaires au fonctionnement de la solution de reprise après sinistre, tandis que les clients ne paient que pour les ressources qu’ils utilisent, ce qui en fait une solution de reprise après sinistre économique, évolutive et adaptable.