Internet des objets (IoT)

Qu’est-ce que l’Internet des objets (IoT) ?

L’internet des objets (IoT) est le réseau en pleine expansion des « objets » intelligents autres que les appareils informatiques traditionnels qui collectent et envoient des données et/ou reçoivent des instructions via Internet.

Un accès à une myriade de données

Pour les entreprises, l’IoT donne accès à une multitude de données collectées à partir des processus métier, des environnements de fabrication, du développement de produits, des chaînes logistiques, etc. L’analyse de ces données peut révéler d’importantes possibilités d’accroître la productivité, de renforcer la sécurité, d’instaurer une maintenance prédictive et d’optimiser les opérations.

Solutions, produits ou services HPE connexes

Des données analogiques aux données numériques

Le terme « Internet des objets » a été utilisé pour la première fois en 1999 par Kevin Ashton, qui travaillait à l’optimisation de la chaîne logistique chez Procter & Gamble. Celui-ci imaginait un système de capteurs qui permettrait de capturer des informations physiques afin de les transformer en données numériques. On compte aujourd’hui près de 14 milliards de devices connectés à l’IoT dans le monde, et ce chiffre devrait dépasser les 30 milliards d’ici 2025.

Les technologies clés pour l’internet des objets

Pour qu’un appareil fasse partie de l’IoT, quelques composants essentiels sont nécessaires.

Les capteurs permettent à un appareil IoT de collecter des informations sur l’environnement physique ; ils sont l’équivalent digital des sens de la vue, de l’ouïe et du toucher chez l’être humain. Il existe de nombreux types de capteurs, et ceux qui sont utilisés dans un appareil varient en fonction de ce que fait cet appareil. Par exemple, votre thermostat intelligent a certainement besoin d’un capteur de température, mais probablement pas d’un accéléromètre.

Les microcontrôleurs fournissent la puissance de calcul, la mémoire et la connectivité Internet de l’appareil. Si les capteurs sont les yeux et les oreilles numériques de l’appareil, le microcontrôleur en est le cerveau. Bien que les microcontrôleurs aient une puissance de traitement limitée dans la mesure où le processeur et la mémoire sont intégrés sur une seule puce, leur faible coût, leurs très faibles besoins en énergie et leur relative simplicité permettent de les utiliser dans de nombreux appareils IoT.

La connectivité réseau est nécessaire pour transférer les données vers et depuis l’appareil. Une multitude d’options sont disponibles : Wi-Fi, WAN, LAN, cellulaire, Bluetooth, NFC, et bien d’autres. Le choix de la technologie de connectivité à utiliser dépend non seulement du type d’appareil, mais aussi de l’environnement dans lequel il est utilisé. Par exemple, alors que les réseaux cellulaires peuvent avoir une portée limitée dans certaines usines en raison de leur architecture et des matériaux de construction, la connectivité 5G de nouvelle génération sera nécessaire pour les appareils des véhicules autonomes.

Les différents cas d’utilisation de l’IoT

L’IoT est à l’origine de progrès sur de nombreux marchés, des maisons et villes intelligentes à la fabrication industrielle en passant par la télémédecine et même l’agriculture de précision. Si le potentiel de l’IoT n’a pas encore été pleinement exploité, il en existe déjà un certain nombre d’applications pratiques dans le monde réel.

Transport et logistique — Pour surveiller la qualité des produits, des dispositifs IoT sont utilisés avec les conteneurs d’expédition pour suivre et collecter des données telles que l’emplacement, les ouvertures, la température et les vibrations du conteneur. Les systèmes de suivi des véhicules, qui permettent de surveiller les temps de marche au ralenti, les temps de transit et les styles de conduite, optimisent la gestion du parc automobile en améliorant les itinéraires de livraison et la sécurité des conducteurs. Et les données de trafic en temps réel provenant de capteurs installés le long des routes aident les conducteurs à se rendre à leur destination plus rapidement et plus efficacement.

Véhicules autonomes — Bien que nous ne disposions pas encore de voitures entièrement autonomes, les constructeurs ajoutent des caméras, des radars, des lidars et d’autres capteurs embarqués à leurs véhicules. Aujourd’hui, ces dispositifs sont utilisés pour collecter des informations sur les équipements présents à bord du véhicule ainsi que sur l’environnement de ce dernier afin de renforcer la sécurité (par exemple, assistance au freinage ou à la direction). À l’avenir, ces capteurs se connecteront à un réseau qui permettra aux véhicules de communiquer entre eux ainsi qu’avec l’infrastructure environnante, ce qui rendra possibles des véhicules entièrement automatisés.

Réseau électrique intelligent — L’IoT permet de remplacer les systèmes de réseau électrique obsolètes par un réseau intelligent, qui est mieux équipé pour exploiter des sources d’énergie distribuées et offrir un meilleur contrôle aux services publics et aux consommateurs. Les compteurs intelligents et les capteurs intégrés aux appareils électroménagers donnent aux consommateurs des informations détaillées sur leur consommation d’énergie, et la possibilité d’adapter celle-ci en conséquence. Quant aux fournisseurs d’énergie, la technologie IoT leur permet d’utiliser des données en temps réel pour détecter les pannes, répondre aux changements de charge et ajuster la distribution d’énergie pour maximiser l’efficacité.

Santé — Les technologies IoT portables telles que les montres intelligentes, les traqueurs de fitness et les biocapteurs permettent aux consommateurs d’accéder instantanément à une foule de données sur leur santé. Des dispositifs plus évolués comme les stylos à insuline intelligents, les moniteurs cardiaques insérables, les inhalateurs connectés et les glucomètres vont encore plus loin en aidant les patients à surveiller leurs maladies chroniques et à accéder à une assistance médicale si nécessaire. La télésanté et la médecine virtuelle permettent ensuite de dispenser des soins ambulatoires et de longue durée à distance.

L’internet des objets industriel (IIoT) et l’industrie 4.0

Beaucoup de secteurs ont adopté l’IoT pour améliorer leurs opérations. Les progrès de l’automatisation, la possibilité d’ajouter de nouveaux capteurs peu onéreux aux équipements de production existants ainsi que la convergence de la technologie opérationnelle (OT) avec l’informatique d’entreprise (IT) amènent les fabricants à rechercher activement des opportunités d’accroître la numérisation de leurs opérations. Cet impératif a conduit à une transition vers l’industrie 4.0, qui fusionne les mondes physique et numérique pour transformer le processus de fabrication, améliorer les opérations métier et stimuler la croissance des revenus.

L’industrie 4.0 ne serait pas réalisable sans l’IoT industriel (IIoT). L’IIoT permet aux fabricants de renforcer la sécurité, d’optimiser les programmes de maintenance, d’améliorer l’efficacité opérationnelle, de rendre les opérateurs plus efficaces et de réduire les temps d’arrêt non planifiés.

La surveillance à distance de l’état des actifs sur le terrain permet aux techniciens de mieux planifier leur journée et de réduire le temps passé à se déplacer entre les sites. Dans l’usine, les capteurs aident à évaluer la qualité des produits manufacturés et du processus de production lui-même, ce qui rend la qualité du produit final plus constante et permet de découvrir d’autres possibilités d’amélioration de la qualité. Les capteurs installés sur les machines mobiles ou rotatives recueillent des données essentielles sur l’état des actifs, qui peuvent être utilisées pour mettre en œuvre des programmes de maintenance prédictive, et ainsi réduire les temps d’arrêt des équipements tout en optimisant les programmes de maintenance.

HPE vous aide à vous connecter à l’IoT

L’IoT offre de nouvelles possibilités d’obtenir des informations sur les personnes, les lieux et les actifs connectés. Pour tirer le meilleur parti de ces opportunités dans l’économie numérique actuelle, vous avez besoin d’une approche holistique du réseau, du calcul, de la gestion des données et de la sécurité. HPE vous assiste dans cette démarche en vous offrant une totale visibilité sur l’ensemble de votre écosystème IoT.

Les experts de HPE Pointnext Services vous aident à intégrer des solutions IoT et à élaborer un cadre permettant d’accélérer le déploiement de futures solutions IoT et de fonctionnalités de business intelligence avancées.

Les solutions HPE Fast Start Condition Monitoring (FSCM) vous permettent de mieux comprendre l’état de santé et les performances en temps réel de vos équipements, et ainsi d’améliorer la prise de décision en matière de maintenance des actifs. En combinant nos propres technologies et celles de nos partenaires de confiance avec des services de haut vol, nous vous aidons à prendre des décisions plus intelligentes basées sur vos équipements et adaptées à vos besoins, à votre système et à votre environnement.

Dans certaines entreprises, l’adoption d’applications IoT a pris le pas sur les meilleures pratiques cruciales en matière de sécurité et de conformité. La plateforme software-defined proposée par Aruba est ouverte, cloud-native et conçue pour offrir des fonctions de sécurité avancées guidées par l’intelligence artificielle (IA) et le machine learning (ML), pour une découverte et une surveillance centralisées et ininterrompues de tous les appareils connectés au réseau.

Les systèmes HPE Edgeline intègrent des technologies clés d’acquisition et de contrôle des données OT basées sur des normes ouvertes directement au sein du système informatique d’entreprise responsable de l’exécution des analyses. Cette convergence des capacités OT et IT à l’intérieur d’un système HPE Edgeline unique réduit considérablement la latence entre l’acquisition, l’analyse et l’exploitation des données, tout en économisant de l’espace, du poids et de l’énergie (SWaP).