Infrastructure-as-a-service (IaaS)

Qu’est-ce que l’infrastructure-as-a-service (IaaS) ?

L’infrastructure-as-a-service (IaaS) met à disposition des ressources de cloud, de calcul, de stockage et de réseau gérées de manière centralisée et disponibles à la demande pour un provisionnement rapide dans un environnement virtualisé. 

Au lieu d’une infrastructure traditionnelle sur site, l’IaaS est hébergée sur des clouds publics ou privés, gérée de manière centralisée par un prestataire de services et mise à la disposition des clients selon leurs besoins. Des consoles de gestion exécutées sur un navigateur et des API permettent aux clients d’accéder aux ressources virtuelles dont ils ont besoin, quand ils en ont besoin. Les clients ne paient que pour les ressources qu’ils utilisent réellement, et ils peuvent augmenter ou réduire rapidement leur capacité en fonction de l’évolution de la demande.

Les prestataires IaaS gèrent et entretiennent de grands datacenters physiques situés à des emplacements stratégiques dans le monde entier. Les ressources de calcul, de stockage et de réseau de ces datacenters sont ensuite virtualisées et mises à la disposition des clients as-a-service sur la base d’un paiement à l’utilisation, ce qui permet à ceux-ci d’exécuter leurs applications et leurs charges de travail dans le cloud.

Comment fonctionne l’IaaS ?

La plupart des entreprises maîtrisent depuis longtemps l’infrastructure réseau classique, constituée de serveurs et de systèmes de stockage traditionnels installés dans une armoire à serveurs ou un datacenter. Ces actifs ont été configurés et maintenus par le personnel informatique interne.

Avec l’infrastructure-as-a-service, les clients utilisent des ressources réseau mises à disposition en ligne par un prestataire de services. Les clients sont en mesure de sélectionner et de configurer l’infrastructure dont ils ont besoin à l’aide d’un tableau de bord virtuel ou d’un hyperviseur, et ils peuvent augmenter ou diminuer leur niveau d’utilisation des ressources pour répondre à l’évolution des charges de travail, en utilisant et en payant uniquement ce dont ils ont besoin.

Les services supplémentaires proposés par les prestataires d’infrastructure peuvent comprendre les journaux d’activité, la surveillance des processus, le clustering, l’équilibrage des charges, la facturation détaillée, etc.

Qu'est-ce que l'architecture IaaS ?

Les conteneurs présentent un ensemble de caractéristiques particulièrement intéressantes pour les développeurs :

+ afficher plus

Calcul

Les ressources de traitement et de calcul polyvalentes incluent le traitement graphique à grande vitesse (GPU) pour le machine learning et l’intelligence artificielle, et le calcul haute performance (HPC) pour la puissance de traitement brute, selon les besoins des charges de travail.

Stockage

Une ressource manifeste et essentielle qui évolue pour répondre à un large éventail de besoins des clients. Le stockage d’objets est fréquemment utilisé pour les images, les documents et autres données générales, ce qui en fait le type de stockage le plus courant pour l’IaaS. Le stockage de blocs et de fichiers est également disponible pour des projets spécifiques, selon les besoins.

Réseau

L’infrastructure réseau classique, telle que les routeurs et les commutateurs, est organisée et attribuée de manière automatique, associant des capacités de calcul et de stockage à des machines virtuelles. Certaines applications complexes peuvent faire intervenir des clouds privés virtuels situés dans plusieurs zones géographiques.

Comment fonctionne l’IaaS ?

La plupart des entreprises maîtrisent depuis longtemps l’infrastructure réseau classique, constituée de serveurs et de systèmes de stockage traditionnels installés dans une armoire à serveurs ou un datacenter. Ces actifs ont été configurés et maintenus par le personnel informatique interne.

Avec l’infrastructure-as-a-service, les clients utilisent des ressources réseau mises à disposition en ligne par un prestataire de services. Les clients sont en mesure de sélectionner et de configurer l’infrastructure dont ils ont besoin à l’aide d’un tableau de bord virtuel ou d’un hyperviseur, et ils peuvent augmenter ou diminuer leur niveau d’utilisation des ressources pour répondre à l’évolution des charges de travail, en utilisant et en payant uniquement ce dont ils ont besoin.

Les services supplémentaires proposés par les prestataires d’infrastructure peuvent comprendre les journaux d’activité, la surveillance des processus, le clustering, l’équilibrage des charges, la facturation détaillée, etc.

Quels sont les avantages et les inconvénients de l’IaaS ?

Avantages

L’infrastructure-as-a-service offre de multiples avantages aux entreprises qui souhaitent optimiser leurs dépenses informatiques.

  • Évolutivité :  Les ressources de calcul, de stockage et de réseau sont réparties à la demande. Les utilisateurs ne paient que pour les ressources dont ils ont actuellement besoin. Lorsque la demande augmente, vous pouvez vous adapter rapidement pour déployer de nouvelles ressources, et lorsque les charges de travail diminuent, vous n’êtes pas tenu de conserver les ressources d’infrastructure que vous n’utilisez pas actuellement.
  • Flexibilité : Le maintien de l’infrastructure IT sur site nécessite un savoir-faire interne et des coûts de prise en charge permanents. L’expansion ou la reconfiguration d’un datacenter pour répondre à de nouvelles demandes est coûteuse et lente, nécessitant des semaines ou des mois d’installation, alors que les ressources virtuelles peuvent être déployées partout dans le monde en quelques heures, voire en quelques minutes.
  • Stabilité : Les ressources basées sur le cloud sont protégées contre les interruptions de service et les pannes susceptibles d’affecter le matériel sur site. La plupart des prestataires assurent une disponibilité et une sécurité élevées conformément aux termes de l’accord de niveau de service. La continuité de l’activité et la reprise après sinistre font également partie du service.

Inconvénients

Malgré les avantages considérables de l’IaaS en matière de flexibilité, de stabilité et d’efficacité, il existe des circonstances dans lesquelles cette approche n’est peut-être pas la meilleure.

  • Coût : Malgré les vertus de la tarification à l’usage, certaines entreprises hésitent à engager des dépenses informatiques sans avoir d’actifs physiques pour les justifier. La facturation détaillée et les coûts associés à l’IaaS peuvent être plus élevés que prévu, notamment lors de pics temporaires de la demande.
  • Contrôle : Les prestataires de services étant propriétaires de l’infrastructure, les clients n’ont pas la même visibilité sur les détails de l’administration, de la configuration et des performances quotidiennes que celle à laquelle ils sont habitués pour les actifs placés sous leur contrôle direct.
  • Souveraineté : Les entreprises qui sont tenues de conserver la garde physique et la responsabilité de leurs données et de leurs ressources informatiques sont limitées dans leur capacité à utiliser les ressources basées sur le cloud.

Comment l’IaaS est-elle utilisée ?

Les ressources de calcul, de stockage et de mise en réseau basées sur le cloud fournies par l’infrastructure-as-a-service peuvent répondre à pratiquement tous les cas d’utilisation de l’infrastructure traditionnelle sur site, avec des avantages supplémentaires pour certaines applications :

  • DevOps : Les activités de développement et de test entraînent fréquemment des hausses temporaires des besoins de calcul. L’IaaS permet de configurer facilement des environnements de test pour des applications spécifiques et d’ajuster les capacités à la hausse ou à la baisse selon les besoins.
  • HPC : Les fonctions de calcul haute performance, telles que les simulations financières, scientifiques et environnementales complexes, nécessitent une puissance de traitement massive pour traiter des millions de variables et de calculs, or une telle capacité peut être considérablement moins coûteuse lorsqu’elle est consommée as-a-service.
  • Analyse de Big Data : Le stockage, l’analyse et l’utilisation de grands volumes de données impliquent une augmentation constante du stockage des données et une puissance de traitement ininterrompue. L’IaaS permet de répondre facilement à ces demandes.
  • Transformation digitale : La migration des applications et des charges de travail de l’infrastructure traditionnelle vers le cloud peut réduire la latence et augmenter la disponibilité sur une zone plus étendue voire mondiale, d’où une nette amélioration de l’expérience utilisateur.
  • Applications Web : Plus que jamais, la survie des entreprises dépend de la qualité et de la fiabilité de leurs sites Web et des services Internet proposés aux clients. L’IAAS peut fournir les ressources nécessaires pour maintenir une présence en ligne réussie.
  • Sauvegarde et restauration :  L’infrastructure sur site a toujours été vulnérable aux interruptions locales et aux catastrophes naturelles, tandis que les sauvegardes redondantes hors site sont complexes et difficiles à gérer de manière autonome par les entreprises. L’IaaS assure la sécurité et la continuité des données et des applications stratégiques pour l’entreprise.

IaaS avec HPE GreenLake

HPE GreenLake vous permet de moderniser votre infrastructure informatique en introduisant des services de cloud public et une infrastructure as-a-service pour charges de travail sur site, intégralement gérés suivant un modèle de paiement à l’utilisation.

Avec HPE GreenLake Central, vous bénéficiez de l’expérience cloud sur site et à l’edge, tout en simplifiant votre informatique grâce à des opérations et une automatisation cloud cohérentes qui apportent visibilité et contrôle sur votre parc informatique grâce à une vue unifiée.